Gabon : L’Union européenne condamne les violences verbales des acteurs politiques

La mission de l'UE au Gabon
Partagez!

Présentant sa déclaration préliminaire à mi-parcours du processus électoral, au cours de sa conférence de presse tenue ce lundi 29 août 2016, à Libreville, le chef observateur et député du Parlement européen, Mariya Gabriel, complétée par Josef Leinen, président de la délégation, a salué d’entrée l’engouement du peuple gabonais pour ces élections tout en félicitant également la patience et le calme qui ont été observés tout au long de la journée de vote.

Dans ses conclusions préliminaires, la Mission d’observation électorale de l’Union européenne (MOE) avance que dans la majorité de cas observés, les conditions du vote et la conduite du dépouillement ont été jugées satisfaisantes.

Tout en invitant la Commission électorale nationale autonome et permanente (Cénap) à poursuivre les opérations de centralisation des résultats dans la transparence, la Mission d’observation électorale de l’Union européenne insiste pour voir la Cénap adopter, conformément aux bonnes pratiques internationales en matière d’élections, la publication des résultats bureau de vote par bureau de vote afin d’assurer la confiance dans l’intégrité des résultats finaux et garantir qu’ils reflètent la volonté populaire qui est à la base de chaque processus démocratique.

Comme pour se projeter déjà dans l’avenir, le chef observateur et député du Parlement européen, a aussi relevé, pour le déplorer, ce qu’elle appelle le manque de transparence des organes de gestions des élections.

Pour reprendre les propos de sa propre déclaration, en évoquant le manque de transparence, le chef observateur de l’Union européenne, Mariya Gabriel, s’appuie essentiellement « sur les insuffisances les plus importantes telles que l’absence des listes électorales affichées devant les bureaux de vote, des défaillances au niveau du contrôle de l’encre indélébile, l’authentification des bulletins de vote et l’usage de scellés des urnes qui étaient dépourvus de numéros ainsi que la liste des centres de vote ».

Sans toutefois relever de façon tranchée si ces irrégularités seraient de nature à entacher la fiabilité des résultats qui seront issus de ce vote.

« Face au niveau de défiance et division qui ont marqué cette campagne, il est urgent de mettre en place les bases d’un vrai dialogue dans l’intérêt de l’ensemble du peuple gabonais », souligne-t-elle en épilogue.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*