Gabon : l’Union sacrée pour la patrie sollicite un débat public

Wilfrid Mvou Ossialas et les mesuresWilfrid Mvou Ossialas et les mesures

Annonces

Partagez!

Face à la polémique qui enfle autour des mesures financières gouvernementales arrêtées le 21 juin dernier, deux logiques diamétralement opposées soutenues par des structures syndicales rivales  s’alignent clairement l’une face à l’autre.

De son côté, le porte-parole de l’Union sacrée pour la patrie (USP), une nouvelle centrale syndicale incluant en son sein la puissante Fédération des syndicats des régies financières et administrations assimilées (FESYREFAA), Erisco Wilfried Mvou Ossialas, a invité presqu’avec une nuance de défi les responsables de Dynamique Unitaire, l’autre confédération  syndicale de l’administration publique dirigée par Jean Rémy Yama, à un débat public au sujet des mesures de redressement arrêtées par le gouvernement.

« Nous sommes préparés et nous sommes prêts à débattre de ces questions pour savoir qui est sur le droit chemin et qui joue aux girouettes », a indiqué d’emblée Wilfried Mvou Ossialas.

Jean-Rémy Yama, le secrétaire général de Dynamique Unitaire qui regroupe surtout les enseignants ne l’entend pas de cette oreille.

Pour ce dernier, lesdites mesures dont les décotes de 5 à 15 % à partir des salaires allant de 650 mille francs et plus sont de nature à fragiliser davantage la situation des agents publics au départ pas du tout confortable.

Tout comme il fustige les mesures annexes dont la mise sur bon de caisse des salaires à compter de ce mois de juillet, l’audit du fichier de la solde, la réduction des effectifs pléthoriques dans les cabinets ministériels ou la suppression de certaines agences.

Des arguments que bat en brèche son désormais rival de l’Union sacrée pour la patrie (USP), qui estime que les choses vont dans la bonne direction.

« C’est ce que le peuple gabonais a toujours soutenu. Vouloir combattre ces mesures est assimilable à la politique politicienne ; nous faisons du syndicalisme responsable et non pas nous arc-bouter dans le radicalisme pour chercher une tribune politique. Le principal atout dans le syndicalisme, c’est de savoir faire des concessions et surtout avoir un sens de réalisme », a soutenu Wilfried Mvou Ossialas de l’USP.

D’autre part, dans leur détermination à ne rien lâcher, l’on apprend que les membres de Dynamique Unitaire seront face à la Cour Constitutionnelle où ils seront auditionnés le 23 juillet prochain suite à leur saisine datant du 12 juillet dernier.

« Il faut annuler l’ordonnance N°000013 (…) qui précarise les agents de l’Etat et les mesures d’austérité imposées par le gouvernement aux travailleurs », soutient le secrétaire de la confédération syndicale, Louis Patrick Mombo.

LIRE AUSSI  Gabon : Soutenir les mesures de réduction du train de vie de l’Etat est un devoir patriotique

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire