Gabon : Première récolte de palmiers à huile à Mouila

palmeraie à huile

Annonces

Partagez!

La journée du jeudi 16 juin a été marquée au Gabon par la cérémonie officielle de la première récolte dans la plantation de palmiers à huile de Mouila (La Ngounié), lancée par le président Ali Bongo Ondimba. Dans cette contrée du pays, ce sont déjà 30 111 ha qui ont été plantés par les équipes d’Olam Palm Gabon (OPG).

Les premières récoltes de noix de palme ont été lancées jeudi par le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, dans la palmeraie d’Olam située à 19 km de la ville de Mouila dans la province de la Ngounié. La cérémonie a eu lieu en présence du ministre de l’agriculture, du Maire de la ville et du Gouverneur de la province, ainsi que du directeur général d’Olam Gabon, Gagan Gupta.

La localité de Mboukou renferme désormais la plus grande pépinière de palmiers à huile d’Afrique, soit 5,4 millions de graines en sacs, avec une surface de 48 185 ha. 30 002 hectares ont été exploités. Elle permettra de produire 45t/h d’huile de palme dans une première phase et 90t/h à plein régime. Ce projet agricole a permis la création de 6000 emplois dont 5179 dans la seule ville de Mouila, bien plus que dans le secteur pétrolier. Ce qui fait de ce site la plus grande plantation industrielle d’Afrique. La plantation comprend 3 lots principaux (Mboukou, Mandji et Moutassou).

« Nous sommes en train de passer d’une économie de rente à une économie de production. La transformation est importante en matière d’offre d’emploi pour nos concitoyens et nous allons poursuivre la diversification de notre économie. Ensuite rappelez-vous que c’est par des projets comme celui-ci que nous allons vraiment apporter l’égalité des chances », a déclaré le Chef de l’Etat.

Vue de la palmeraie gabonaise

              Vue de la palmeraie gabonaise

La présence du Président de la République à cet évènement revêtait un double intérêt : celui de renouveler son attachement à l’essor de l’agriculture et la diversification de l’économie nationale. Il permet également d’encourager les investisseurs étrangers qui participent au développement économique et social du pays à l’instar du partenariat public-privé signé en 2010 entre l’Etat gabonais 40% et le groupe Olam 60%. Un partenariat dont les fruits sont perceptibles à Mouila et à Kango.

En marge du lancement de la première récolte de noix de palme dans la plantation d’Olam de Mboukou, le Chef de l’Etat a également procédé à la pause de la première pierre de la deuxième usine de transformation d’huile de palme dans la province. Une initiative qui s’inscrit dans le processus de transformation des matières premières en intégrant le développement durable. Conformément au plan stratégique Gabon émergent.

Olam International et la République Gabonaise veulent développer 50 000 ha de palmiers à huile, qui seront transformés localement dans 3 usines de transformations (1 à Awala +kango+ déjà opérationnelle et 2 à Mouila).

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Agriculture | Pearltrees

Laisser un commentaire