Gabon : Smartphone contre virginité

Collège Sainte Marie à Libreville
Partagez!

Une élève de 16 ans aurait proposé un iPhone et 1,2 million de francs Cfa à deux mineures de son école contre des rapports sexuels avec un homme.

Un iPhone Xmas et la somme de 1,2 million de francs Cfa. C’est le «lot» proposé par une élève de 16 ans à deux mineures du collège Sainte-Marie de Libreville au Gabon. A une condition toutefois: que celles-ci aient des rapports sexuels avec un homme (un monsieur).

L’offre a été déclinée par les deux mineures de classe de 6ème approchées. Celles-ci ont par ailleurs porté l’affaire devant les responsables de l’établissement. Leurs parents ont, de leur côté, porté l’affaire en justice.

La «placeuse» a reconnu les faits, affirmant que les filles sont libres d’accepter ou pas. Selon des sources à Sainte Marie, elle ne serait pas à son premier coup. Elle appâterait ainsi ses jeunes victimes en leur proposant d’offrir leur virginité contre rémunération.

Elle appartiendrait à un réseau de prostitution qui opère dans d’autres établissements scolaires. L’affaire, au cœur d’une vive polémique, vient relancer le problème de la prostitution en milieu scolaire au Gabon.

LIRE AUSSI Gabon : Une « tchiza » tue un homme à l’hôpital

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Gabon : Smartphone contre virginité"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*