Gabon : Tony Ondo Mba, la pierre angulaire sur qui se construira le futur de Bitam

Tony Ondo Mba fête la victoireTony Ondo Mba fête la victoire

Annonces

Partagez!

Dans le microcosme politique de la commune de Bitam, présentée pour être un bastion imprenable de l’opposition depuis que René Ndemez’o Obiang, leader des Essandon devant l’Eternel, avait décidé d’enfiler le costume d’opposant dans les années 2013-2014, personne ne s’imaginait qu’on assisterait de sitôt au retour d’un PDGiste à la tête du siège unique de la Commune de Bitam.

Et pourtant, bien malin qui aurait parié, c’est exactement ce scénario qualifié presque d’utopie avant le mois d’octobre qui s’est produit au soir du 6 octobre dernier, lors du premier tour des législatives, avec l’élection haut la main du candidat, Tony Ondo Mba, lancé par le Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir) au siège unique de la commune de Bitam.

Aujourd’hui, dans l’entendement de nombreux Bitamois, les choses sont un peu plus claires et l’avenir de leur commune s’annonce flatteur et plein de promesses.

Bitam n’est la propriété foncière de personne

 « En vérité, on trompait le chef de l’Etat par des faux rapports tendant à lui présenter Bitam comme une ville frondeuse où on aime pas le président ; cela relève d’une stratégie et d’un discours des potentats d’hier qui ont toujours voulu faire de la commune leur fonds de commerce avec ce genre d’informations ; c’est de la manipulation des masses sur fond des rumeurs non fondées », a révélé un notable approché par notre Rédaction.

Le verdict des législatives 2018 est riche d’enseignements en ceci qu’il a révélé qu’en définitive Bitam n’est la propriété ni les apanages de personne.

Bitam comme les autres localités du pays ont des besoins et des attentes à satisfaire. Dès lors qu’un candidat tient un discours et présente des projets qui correspondent à ces attentes, les populations ne peuvent que suivre.

Voilà, d’après des nombreux notables du coin, ce qui explique la victoire sans bavure du néodéputé Tony Ondo Mba dès le premier tour.

« Seul, je n’aurais pas pu gagner. Ma victoire est la résultante d’une conjugaison des efforts de trois composantes présentes dans ma commune. Mes pères, qui représentent l’autorité ancestrale, mes mamans qui symbolisent la vie, l’amour et les jeunes qui sont l’avenir ; à eux tous, j’ai présenté des projets inspirés surtout de la vision du chef de l’Etat pour l’avenir de la commune et tous m’ont suivi », nous a livré le nouveau député Tony Ondo Mba.

Bitam doit se construire dans l’unisson de tous ses fils et filles

Pour les Bitamois qui se disent avoir pendant longtemps été utilisés comme un fonds de commerce par des potentats, la nouvelle politique du chef de l’Etat qui promeut la jeunesse tout en prônant la recomposition de l’univers politique nationale devrait ouvrir pour Bitam une nouvelle de prospérité.

A Bitam, les enjeux et les attentes des populations ne manquent pas et leur nouveau député en est conscient. « L’élection est terminée, on tourne la page. Fini les invectives ou les attaques de la campagne, nous sommes tous de la même famille et nos liens vont- de petit fils à grand-père- de neveu à oncle- de cousin à cousine, etc-Le plus dur doit commencer, car les populations ont des attentes pressantes. L’heure est à la construction pour bâtir un meilleur futur pour Bitam ; seul, je n’y peux rien mais ensemble, nous relèverons des grands défis », conclut le nouveau député de Bitam qui appelle les ressortissants du coin à l’unisson.

LIRE AUSSI  Gabon : D’une Assemblée mono à une Assemblée multicolore

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire