Gabon : Vers un dialogue politique

Ali Bongo Ondimba et Jean Ping, deux beaux frères ennemis, face au dialogue national

Annonces

Partagez!

L’on achemine vers un dialogue politique au Gabon. C’est du moins le gouvernement qui a annoncé la nouvelle de source bien informée. Il se tiendra dans les tout prochains jours.

Tout est bien qui finit bien. La CAN 2017 a pris fin hier, au Gabon. Maintenant, aux acteurs politiques de s’asseoir autour de l’essentiel pour parler des intérêts du pays.

« Les prisonniers, ça nous gêne beaucoup. Le gouvernement a demandé au procureur de la République de tout faire pour que ces personnes soient le plus rapidement jugées » explique Me Francis Nkéa, ministre des relations avec les institutions constitutionnelles. C’est lui qui est chargé du dialogue national.

Or, « il y a grève au tribunal de Libreville et nous nous attelons à ce que les partenaires sociaux discutent le plus rapidement possible pour que le tribunal reprenne les audiences et que ces personnes soient le plus rapidement jugées» a-t-il ajouté.

Pour le dialogue politique, il y croit. Le dialogue national commencera juste après la CAN. Toutefois, des opposants souhaitant participer ont posé des conditions, notamment la libération des prisonniers arrêtés durant la crise.

Selon le ministre, il n’en reste que deux : l’ancien député Zizi Abéghé et l’informaticien ivoirien Yeo Sifowa. De l’avis du ministre, 54 des 58 partis gabonais ont promis de participer au dialogue politique.

Pendant ce temps, l’opposant Jean Ping refuse catégoriquement. Arrivé deuxième à l’élection présidentielle du 27 août 2016, Jean Ping se dit vainqueur. Il a été récemment appuyé par le parlement européen à travers une résolution en sa faveur. Mais, certains députés européens sont soupçonnés d’être corrompus par Jean Ping.

Rappelons que selon les résultats officiels donnés par la CENAP et confirmés par la Cour constitutionnelle, c’est Ali Bongo Ondimba qui est vainqueur avec 50,66 % des voix. Jean Ping n’a obtenu que 47,24 %.

Dès sa réélection pour un second mandat, le président Ali Bongo Ondimba a appelé tout le monde au dialogue. Une idée que les adeptes de la démocratie ne peuvent refuser.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Gabon : Vers un dialogue politique"

Laisser un commentaire