Gabon : Vers la contractualisation des médecins dans les hôpitaux publics

Annonces

Partagez!

Annonce faite par le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé, qui entend mettre un terme au désordre observé dans le secteur de la santé.

Le gouvernement gabonais veut mettre sous contrat les médecins en service dans les hôpitaux publics du pays. «On va contractualiser les médecins qui travaillent dans ces hôpitaux et les infirmiers. Celui qui ne veut pas, il part ! Il va travailler ailleurs. S’il est fonctionnaire, on coupe son salaire», a annoncé le Premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé, à l’issue des travaux de la task-force santé la semaine dernière.

Le chef du gouvernement reproche notamment aux professionnels de la santé de délaisser leur travail dans les hôpitaux publics au profit des formations sanitaires privées. «Nous avons des médecins à l’hôpital général qui sont des médecins fonctionnaires, mais qui ne travaillent pas pour le serment d’Hippocrate qu’ils ont prononcé. Ils sont dans leurs cliniques privées et ils sont payés à la fin du mois», a-t-il déclaré, bien décidé à sonner la fin de la récréation dans ce secteur.

Julien Nkoghe Bekalé a par ailleurs suggéré que la gestion du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) et du Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO) soit confiée à des partenaires privés, comme c’est le cas  avec le Centre hospitalier universitaire Mère-enfant Fondation Jeanne Ebori (CHUMEFJE). «On va confier ça au privé et on va voir comment ça va fonctionner», a martelé le Premier ministre, qui déplore le manque de professionnalisme des médecins.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Gabon : Vers la contractualisation des médecins dans les hôpitaux publics"

Laisser un commentaire