Gestion des épidémies : Les armées africaines en conclaves à Yaoundé

Joseph Béti Assomo, le ministre des arméesJoseph Béti Assomo, le ministre des armées

Ads

Partagez!

Le ministre Camerounais de la défense, Joseph Béti Assomo a présidé hier la 5e conférence de l’Apora. L’objectif, adopter une stratégie commune et efficace de lutte.

Chaque année, plusieurs pays africains en général et le Cameroun en particulier font face à de nombreuses épidémies. Celles-ci concernent notamment le choléra, la méningite, le VIH, la grippe aviaire et Ebola. Au Cameroun, comme dans les autres pays du continent, ces épidémies sont surtout gérées par les ministères de la santé et de l’administration territoriale.

Seulement, les armées africaines ont décidé de s’impliquer davantage dans la lutte et la gestion des cas d’épidémies. D’où la tenue de la 5e conférence de l ’Alliance des partenaires africains pour la gestion des épidémies (Apora). Cette rencontre qui se tient depuis hier à Yaoundé va durer 5 jours. Elle connait la participation des officiers d’au moins 20 pays d’Afrique. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre de la défense.

Selon le ministre Béti Assomo, il est question d’optimiser le rôle de l’armée dans la gestion des menaces infectieuses. Pour lui, le degré de collaboration entre la Défense et les autres administrations dans les opérations de réponse aux épidémies est à la fois étroit et satisfaisant.

L’Apora va permettre d’identifier et d’améliorer les mécanismes de surveillance des armées à travers la surveillance transfrontalière. Il va permettre aux différents pays de partager leurs expériences en la matière. L’Apora devra aussi faciliter et favoriser l’interaction des laboratoires, ainsi que la gestion de l’information sanitaire. En rappel, l’Apora a été en 2015 en pleine épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. C’est une initiative militaire d’US Africa Military Command (Usafricom).

Elle  consiste à promouvoir les partenariats civilo-militaires efficaces dans les communautés de santé et de sécurité. C’est ce qui explique  la présence à travers le Cameroun de plusieurs unités militaires ouvertes aux civils. Celles-ci sont parées à toutes épidémies.

LIRE AUSSI  Ebola : Cheikh Ahmed Camara, un Guinéen guéri !

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Gestion des épidémies : Les armées africaines en conclaves à Yaoundé"

Laisser un commentaire