Guinée-Bissau : La CEDEAO déclare illégale la dissolution du gouvernement

José Mario Vaz, président de la Guinée BissauJosé Mario Vaz, président de la Guinée Bissau

Annonces

Partagez!

La CEDEAO a manifesté sa réprobation après la dissolution du gouvernement de Guinée-Bissau par le président José Mario Vaz.

La CEDEAO, dans un communiqué ce 30 octobre 2019, a rappelé au président bissau-guinéen que le gouvernement du Premier ministre Aristide Gomez a été mis en place suite à une décision de l’Union africain pour palier au vide constitutionnel.

Sa dissolution est donc considérée par l’organisation comme étant illégale. La CEDEAO a exhorté le Premier ministre à continuer la mise en oeuvre du processus électoral.

Le président José Mario Vaz avait dissout le gouvernement le 28 octobre 2019 devant, dit-il, une grave crise qui a empêché le fonctionnement de certaines institutions.

Lire aussi ZLECAF : Le Gabon dans le bureau exécutif

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina, Journaliste, Rédacteur en chef à Burkina24. Formateur MOJO certifié DW Akademie Formateur en webjournalisme Juriste, scénariste, nouvelliste.

Laisser un commentaire