Guinée-Bissau : Les accusations du nouveau président contre Alpha Condé

Ads

Partagez!

A peine élu, le nouveau président bissau-guinéen Umaro Sissoko Emballo a rappelé les tensions qui existaient entre lui et le président guinéen Alpha condé.

Le président nouvellement élu Umaro Sissoko Emballo a confirmé les relations tendues qui existaient entre lui et son désormais homologue Alpha Condé.

Il a assuré que le président guinéen ne « l’aimait pas » et qu’il aurait tout fait pour qu’il ne soit pas élu président. Mais Umaro Emballo semble désormais déterminé à classer cette relation compliquée dans les annales du passé.

« Nous sommes obligés de vivre en paix avec nos voisins immédiats de la sous-région. Même le président Alpha (Condé), maintenant que nous sommes des homologues, … nous sommes obligés d’oublier tout et de marcher ensemble. (…) Je ne peux pas avoir la haine envers lui juste parce qu’il ne m’aimait pas. Il a tout fait pour que je ne sois pas président. Mais dès lors que les Bissau-Guinéens m’ont élu, les attaques entre lui et moi, c’est fini. Nous ne sommes pas Senghor et Sékou Touré« , a-t-il déclaré.

Umaro Embalo a été élu avec 53, 55% devant son rival Domingos Simoes Pereira qui n’a eu que 46.45% des suffrages exprimés. Il coupe ainsi l’herbe sous les pieds de l’ancien parti au pouvoir, le Parti africain pour l’indépendance de la Guinée et du Cap-Vert (PAIGC), de Domingos Simoes Pereira.

Lire aussi Afrique du Sud : Nouvel an sanglant à Johannesburg

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Laisser un commentaire