Guinée équatoriale : Pour le Gabac, le gouvernement est non coopératif

Désiré Geoffroy Mbock reçu par Teodoro Obiang NguemaDésiré Geoffroy Mbock reçu par Teodoro Obiang Nguema

Annonces

Partagez!

Le secrétaire permanent du Groupe d’Action pour le Blanchiment d’Argent en Afrique Centrale l’a signifié au président Théodoro Obiang Nguema Mbazogo au cours d’une audience au Palais présidentiel à Malabo.

La Guinée équatoriale fait partie des États classés par le Gabac comme non coopératifs dans la lutte contre le Blanchiment d’argent et financement du terrorisme. C’est ce qu’a indiqué le secrétaire permanent  de cette institution, Désiré Geoffroy Mbock, au cours de son tête à tête avec le président Obiang Nguema. De ce fait, la Guinée Équatoriale est considérée par le Gabac comme étant un pays à risque.

A cet effet, le secrétaire permanent du Gabac, Désiré Geoffroy Mbock  a proposé au président Obiang de rendre opérationnelle l’Agence nationale d’investigation financière de la Guinée Équatoriale (Anif). De plus, il l’a exhorté à mettre en application les dispositions prévues  dans la réglementation communautaire en matière de prévention et de répression du blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme en Afrique Centrale.

Des conseils qui ne sont pas tombés dans les oreilles d’un sourd. Puisqu’en retour, le président Obiang Nguema a rassuré. Il a promis la mise en place dans les tout prochains jours d’une équipe de l’Anif. A cet effet, il a instruit les ministres des finances et du Budget, ainsi que celui de la justice mais aussi de la sécurité de lui faire des propositions dans les brefs délais sur la nomination des membres de l’Anif.

Lire aussi : Centrafrique : Visite de soutien d’Antonio Guterres

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire