Guinée Equatoriale: Une quarantaine de militants exclus du PDGE

Annonces

Partagez!

Une quarantaine de militants exclus sont accusés d’être responsables de la tentative de coups d’Etat contre le président Obiang il y a bientôt un an.

Le Parti Démocrate de Guinée Equatoriale ( PDGE) a exclu de ses rangs samedi à Malabo, 42 de ses militants et cadres. Ces personnes ne font plus partie de la formation politique du président Obiang Nguema.

Les 42 militants ont été bannis du PDGE en raison de leur supposée participation à la tentative de coup d’Etat visant à renverser le président Obiang Nguema en décembre 2017.

Parmi les militants exclus du parti au pouvoir, figure de nombreux caciques du régime et leur proches. On a ainsi l’ex-directeur de la sécurité du président Obiang, Julian Ondo et le fils du ministre de l’Interieur, Ruben Clemente Engonga Nguema. Agé de 36 ans, cet ancien président de la cour provinciale de Bata se trouve actuellement en Espagne.

Face à cette purge, l’opposition par la voix du CPDS (Convergence pour la démocratie sociale) a réagi. Le CPDS  a fait savoir que ces exclusions tendraient à démontrer l’existence d’une dissidence au savoir que du parti au pouvoir. Car les militants ne sont plus d’accord avec la ligne politique du PDGE, qui veut que fils  d’Obiang par son fils Théodorin soit le successeur de son père à la tête du pays.

LIRE AUSSI  Guinée équatoriale : Après le coup d’État déjoué, la chasse à l’homme est ouverte

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Guinée Equatoriale: Une quarantaine de militants exclus du PDGE"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*