Impérialisme : Antonio Tajani

Antonio TajaniAntonio Tajani

Annonces

Partagez!

Le président du Parlement européen met l’Afrique en garde. Dans une sortie médiatique dans un quotidien allemand, Antonio Tajani est clair : «L’Afrique risque aujourd’hui de devenir une colonie chinoise».

Si pour les pro-Chinois cette mise en garde constitue ni plus ni moins qu’une volonté des Occidentaux de garder leur mainmise sur le potentiel économique de l’Afrique subsaharienne, le président du Parlement européen Antonio Tajani soutient que : «les Chinois ne veulent que les matières premières. La stabilité ne les intéresse pas».

Une façon de réitérer que les ressortissants de l’empire du Milieu sont moins regardant en ce qui concerne les droits de l’Homme.

En effet, il est un truisme que les entreprises chinoises ont une présence croissante en Afrique depuis une vingtaine d’années, notamment dans les secteurs des ressources naturelles, au détriment des pays occidentaux. En 2015 déjà, les échanges entre le continent et Pékin (capitale de la Chine) étaient estimés à quelque 160 milliards de francs Cfa.

Interrogé sur la crise migratoire et le flux de candidats africains à l’asile qui tentent de rallier l’Europe, notamment par l’Italie, depuis la Libye, M. Tajani a appelé l’Union européenne «à investir des milliards (en Afrique) et à développer une stratégie sur le long terme».

Et le patron du Parlement européen de prévenir : «L’Afrique se trouve dans une situation dramatique et si nous ne parvenons pas à résoudre les problèmes centraux des pays d’Afrique, 10, 20, voire 30 millions d’immigrés vont arriver en Europe d’ici dix ans».

Comme mesure transitoire, l’Italien propose l’instauration en Afrique «de camps d’accueil sous la protection de l’Organisation des Nations unies et de forces armées européennes». Une sorte de villes provisoires ayant «des hôpitaux et des infrastructures pour les enfants, où les gens pourront vivre de façon provisoire».

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Impérialisme : Antonio Tajani"

Laisser un commentaire