« Indisponibilité temporaire » d’Ali Bongo: La cour constitutionnelle se félicite d’avoir assuré la continuité de l’Etat

Annonces

Partagez!

A l’occasion de la cérémonie de présentation des vœux  de nouvel an au Chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba mardi 7 janvier 2020,  la présidente de la Cour constitutionnelle, Marie Madeleine  Mbourantsuo s’est grandement félicitée que son institution, gardienne de la loi, ait assuré avec efficacité la continuité de l’Etat pendant « l’indisponibilité temporaire » du numéro un gabonais victime d’un AVC le 24 octobre 2018.

Présentant les vœux de santé au Président de  la République, Mme  Mbourantsuo a déclaré avec émotion: « La continuité de l’Etat a été une préoccupation majeure  de la Cour constitutionnelle pendant  cette période difficile»

Marie Madeleine  Mbourantsuo a lancé une diatribe contre « tous ceux qui prédisaient le chaos, l’apocalypse » au Gabon  durant « l’empêchement temporaire » d’Ali Bongo, heureuse de l’action de son institution durant cette période de graves incertitudes. 

La Cour constitutionnelle avait retouché l’article 13  de la constitution en introduisant le concept d’indisponibilité temporaire qui n’existait pas avant la maladie du chef de l’Etat, pour palier l’indisponibilité du Président de la République. Elle avait également accordé une habilitation au Vice-président de la République de l’époque, Pierre Claver Maganga Moussavou de convoquer et présider un conseil des ministres.

Cette révision « unilatérale » de la constitution  avait provoqué une levée de bouclier du côté de l’opposition et de la société civile qui criaient à la violation de la loi fondamentale. Pour eux, la « gardienne » de la loi n’avait pas à réécrire la loi mais de déclarer la vacance du pouvoir.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "« Indisponibilité temporaire » d’Ali Bongo: La cour constitutionnelle se félicite d’avoir assuré la continuité de l’Etat"

Laisser un commentaire