Japon: Arrestation et nouvelles accusations sur le patron Carlos Ghosn

Annonces

Partagez!

Selon les nouvelles accusations, Carlos Ghosn est poursuivi pour abus de biens sociaux et soupçonné de vouloir absorber Nissan et Mitsubishi dans un holding.

Le Patron de Renault Nissan et Mitsubishi, Carlos Ghosn est en garde à vue à Tokyo depuis lundi. Il a été arrêté lundi par la police nippone pour les accusations de fraude fiscale. Le parquet de Tokyo l’a entendu sur les soupçons de malversations qui pèsent sur lui.

Sa garde à vue pourrait durer plus d’une vingtaine de jours en raison de nouvelles accusations qui viennent d’être révélées. Déjà le ministère public a retenu l’accusation de fraude fiscale. Carlos Ghosn est accusé d’avoir dissimulé aux impôts plus de 38 millions d’euros de revenus perçus dans le cadre de ses fonctions chez Nissan.

Carlos Ghosn pourrait aussi être poursuivi pour abus de biens sociaux qu’il aurait commis aux dépens de Nissan. Il ressort que l’industriel français se serait offert deux résidences luxueuses à Rio de Janeiro au Brésil et à Beyrouth au Liban avec les fonds de Nissan qui s’élèvent à 18 millions de dollars.

Dans sa publication, le journal économique Nikkei fait savoir que Carlos Ghosn se serait servi de la filiale hollandaise de Nissan pour acquérir ces résidences. Pourtant, les fonds de cette filiale, les 18 millions de dollars en question, étaient destinés au financement des start-up.

De même le groupe Nippon soupçonne le patron de Renault de vouloir absorbé Nissan et Mitsubishi dans un holding en Europe. A cet effet, le conseil d’administration du constructeur Japonais se réunir en session extraordinaire ce jeudi à Tokyo pour démettre Carlos Ghosn de ses fonctions de PDG du groupe de Nissan et Mitsubishi.

Le président de Nissan, Hiroto Saikawa, qui a eu des mots très durs contre son prédécesseur, fait savoir que Carlos Ghosn n’a pas été le seul à assurer le sauvetage de l’entreprise. Mais que c’était le fruit d’un groupe de personnes.

En France, Carlos Ghosn n’est pas aussi en odeur de sainteté avec Renault. Le constructeur français prévoit également le départ de son PDG. Aujourd’hui, le ministère de l’Economie a demandé la mise en place d’une administration provisoire à la tête de Renault. Car l’Etat français est actionnaire majoritaire.

Rappelons que dès l’arrestation de Carlos Ghosn à Tokyo, l’action de Renault a chuté de 8,4% tandis qu’au Japon Nissan et Mitsubishi ont perdu 4 et 7% de leurs actions. Cette arrestation de Carlos Ghosn, indique-t-on, est le fruit d’une enquête interne minutieuse de Nissan qui a durée des mois.

LIRE AUSSI  CNUCED : Fraude à l’export dans toute l’Afrique

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire