Japon : Carlos Ghosn accusé de malversations financières reste en garde à vue

Carlos GhosnCarlos Ghosn
Partagez!

Le président directeur général des Groupes Renault, Nissan et Mitsubishi a été arrêté par la police Japonaise. Il est entendu depuis le 19 novembre par le parquet de Tokyo.

Carlos Ghosn est face à la justice japonaise depuis lundi. Le PDG des constructeurs français d’automobile Renault et des Japonais Nissan et Mitsubishi a été arrêté par la police Japonaise et déferré devant le parquet de Tokyo.

A en croire la presse japonaise, Carlos Ghosn est accusé d’avoir enfreint les règles financières en minorant les revenus liés aux achats et aux ventes d’action.

Le PDG de Nissan est également soupçonné de fraude fiscale pour avoir caché au fisc des centaines de milliers d’euros. Par ailleurs, il lui est reproché d’avoir sous-évalué son salaire annuel qui s’élève pourtant à 9 millions d’euros.

Un salaire qui a toujours fait polémique au Japon. Le Groupe Nissan fait également savoir que  Carlos Ghosn est poursuivi pour avoir utilisé l’argent de la société à des fins personnelles.

En plus des poursuites judiciaires, Nissan a annoncé le limogeage de Carlos Ghosn. Les ennuis judiciaires de Carlos Ghosn surviennent au moment où l’industriel subit d’énormes critiques en France au sein de Renault où il est également PDG.

Les syndicats de Renault reprochent à ce dernier d’avoir fragilisé l’entreprise en s’ouvrant beaucoup plus aux pays émergents. Tout comme chez Nissan, le salaire de Carlos Ghosn chez Renault fait aussi problème. Il est jugé énorme.

LIRE AUSSI  Japon: Carlos Ghosn n’est plus le PDG de Nissan

Comments

commentaires

Actualité africaine

SHARE TWEET PIN SHARE

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Japon : Carlos Ghosn accusé de malversations financières reste en garde à vue"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher