Kenya : Koffi Olomidé à nouveau «persona grata» dans le pays

Annonces

Partagez!

Le chanteur congolais avait été expulsé du pays il y a quatre ans pour avoir agressé une de ses danseuses.

La star de la chanson congolaise Koffi Olomidé a, lors d’une conférence de presse lundi à Nairobi, la capitale, remercié les autorités kenyanes de «lui avoir permis de revenir» dans le pays. Le chanteur de 53 ans avait été expulsé de ce pays d’Afrique de l’est il y a quatre ans pour avoir agressé une de ses danseuses.

L’incident, survenu en 2016 à l’aéroport de Nairobi, avait suscité l’indignation jusque dans le gouvernement kenyan. La ministre du Genre à l’époque des faits, Cicily Kariuki, avait déclaré que la conduite du musicien «était une insulte aux Kenyans et à notre constitution». Et que celle-ci «ne peut être acceptée sous quelque forme que ce soit. C’est une violation flagrante de leurs droits».

Pour marquer son retour, Koffi Olomidé annonce un concert le 5 mai prochain au Kenya. De son vrai nom Antoine Agbepa Mumba, le fondateur du mythique groupe Quartier Latin a déjà eu des ennuis avec la justice, notamment à cause de son comportement envers les femmes. Il avait été condamné à deux ans de prison avec sursis en 2019 en France pour «atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans».

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire