Kenya : Le business des devoirs pour les étudiants d’universités occidentales se développe

Annonces

Partagez!

Les entreprises de rédaction créées dans le pays sont une opportunité pour les personnes diplômées mais au chômage de gagner de l’argent.

Selon le New-York Times, le marché de la rédaction des dissertations, essais et autres devoirs universitaires pour des étudiants originaires des États-Unis, de Grande-Bretagne ou d’Australie se développe de plus en plus. Il représenterait plusieurs millions d’essais et de dissertations.

Parmi les principaux pays fournisseurs de ces prestations figurent le Kenya, l’Inde et l’Ukraine. Ici, il s’agit d’une opportunité de gagner de l’argent pour les personnes diplômées au chômage. Plusieurs entreprises de rédaction de devoirs ont ainsi été créées dans ces pays. Sur le site Academized, une page de devoir de première année de fac coûte 15 dollars (13,5 euros) si la copie est à rendre dans deux semaines.

42 dollars le feuillet pour des dissertations de dernière minute (à finir en trois heures). Les personnes les plus prolifiques peuvent gagner jusqu’à 2.000 dollars par mois. Pour contrer cette nouvelle forme de tricherie des étudiants, une entreprise a mis sur pied un logiciel (Authorship Investigate) pour déterminer si un devoir a bien été écrit par la personne indiquée.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Kenya : Le business des devoirs pour les étudiants d’universités occidentales se développe"

Laisser un commentaire