L’ami du Gabon, Jacques Chirac est mort

Jacques ChiracJacques Chirac recoit Omar Bongo a l'Elysee

Annonces

Partagez!

L’ancien Chef d’Etat français, Jacques Chirac, est mort ce Jeudi 26 septembre 2019. Il était âgé de 86 ans. Pour beaucoup de gabonais, c’était l’ami du pays.

L’homme était un grand défenseur de l’Afrique. Il avait déclaré en 2007 devant une assemblée de 48 chefs d’état africains : « Nous avons saigné l’Afrique pendant quatre siècles et demi« .

Devant la presse, il avait reconnu que la France avait pillé les ressources naturelles de l’Afrique pendant des siècles.

Omar Bongo et Jacques Chirac, main dans la main

Le Gabon, un partenaire stratégique

Jacques Chirac avait une relation particulière et chaleureuse avec le Gabon. Et notamment feu Omar Bongo Ondimba. Le Président Chirac a souvent été critiqué d’être un promoteur de la Françafrique.

Visite de Jacques Chirac au Gabon

Cette relation n’était pas exempte d’intérêts. La France est à l’époque le premier partenaire commercial du Gabon. De nombreuses sociétés françaises sont établies au Gabon, notamment via la compagnie pétrolière Total, le minier Eramet, CFAO …

L’avocat Robert Bourgi a notamment avoué avoir transporté des valises de billets pour le financement de partis politiques français, dont le parti de droite RPR. Jacques Chirac en était le président.

Un masque de Jacques Chirac apparait dans une danse Bwiti

En 2002, une vidéo montrant un masque de Jacques Chirac au cours d’une cérémonie Bwiti, avait surpris. Elle reste probablement le dernier témoin de l’influence qu’exerçait l’homme au Gabon.

Le masque Chirac dans une danse Bwiti

Ainsi, le 16 juin 2009, Jacques Chirac se rend à Libreville pour rendre un dernier hommage à son ami Omar Bongo Ondimba.

LIRE AUSSI : Gabon : Omar Bongo Ondimba, neuf ans après

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire