Gabon : Omar Bongo Ondimba, neuf ans après

Omar Bongo OndimbaOmar Bongo Ondimba

Annonces

Partagez!

8 juin 2009 – 8 juin 2018, neuf ans depuis que Omar Bongo Ondimba a quitté la terre des hommes après avoir présidé aux destinées du Gabon pendant plusieurs décennies.

A Libreville comme à Franceville, cet événement a été ponctué essentiellement par des cérémonies de prière et de méditation.

Pour ce qui est de Libreville, entouré de nombreux hommes de Dieu marocains et égyptiens présents dans la capitale gabonaise, le  président de la République, Ali Bongo Ondimba, a d’abord pris une part active à la lecture du Coran organisée par la communauté musulmane à la Mosquée Hassa II.

Quelques heures plus tard, le même rituel a été respecté lors d’une messe d’action de grâce célébrée chez les catholiques à la Cathédrale Sainte Marie en présence du couple présidentiel qu’entouraient pour la circonstance d’une belle brochette de personnalités politiques.

Des délégations, dont celles du Sénat et du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir), se sont ensuite rendues à Franceville où elles ont procédé à la pose des gerbes de fleurs au mausolée du défunt.

Madame Lucie Milebou Aubusson épouse Mboussou, présidente du Sénat et Eric Dodo Bouguendza, secrétaire général du PDG ont tous reconnu les qualités exceptionnelles que le président Omar Bongo a légué au peuple gabonais, à savoir : le dialogue, la tolérance, la paix et l’unité nationale.

Il y a tout de même lieu de s’interroger sur ce qui reste de l’œuvre du deuxième président gabonais neuf ans après son départ dans l’au-delà.

Le moins que l’on puisse dire est que l’œuvre d’Omar Bongo Ondimba comme artisan de paix a été immense.

Elle continue d’impacter la vie des peuples non seulement sur place au Gabon, mais à travers le continent africain et dans le monde.

Raison pour laquelle les hommes de Dieu dans leur diversité ont appelé à la prise de conscience des acteurs politiques pour préserver contre vents et marées le don de la paix, une marque de fabrique dont le Gabon peut être fier.

En dépit de l’extrémisme de certains acteurs politiques, son successeur Ali Bongo Ondmba dépense des tonnes d’énergie pour que son action politique soit fortement guidée par ces valeurs.

LIRE AUSSI  Gabon : Un buste d’Omar Bongo remis aux sénateurs

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Tambwe
Willy Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*