« Le début de l’année 2017 a été marqué par de grandes difficultés », selon Alassane Ouattara

Alassane OuattaraAlassane Ouattara
Partagez!

A la veille du nouvel an, le président ivoirien, Alassane Ouattara, s’est adressé à son peuple. Il est revenu sur les difficultés de l’année 2017.

Au terme de cette année 2017, c’est avec beaucoup de plaisir que le président ivoirien, Alassane Ouattara, s’est adressé à son peuple, comme il est de tradition, pour célébrer le passage à la nouvelle année. « C’est aussi une occasion pour regarder, ensemble, le chemin parcouru en 2017, et partager les espoirs pour l’année qui s’annonce. L’année 2017 a été une année particulièrement difficile.

Cependant, « grâce à la solidité des fondamentaux de notre économie, à une action gouvernementale dynamique et aux efforts de chacune et de chacun d’entre vous, elle se termine non seulement sous de bons auspices, mais aussi avec beaucoup d’espoirs pour 2018″, explique le président ivoirien. Dès le début de l’année, « nous nous sommes attelés à mettre en oeuvre les réformes institutionnelles prévues par la Constitution de la IIIe République, adoptée par référendum à plus de 93% de voix, le 30 octobre 2016. Nous avons, ainsi, procédé à la nomination du Vice-Président de la République, d’un nouveau Premier Ministre et à la mise en place de l’Assemblée Nationale », a-t-il rappelé.

Il tient toutefois à préciser dans son traditionnel discours de fin d’année que « le début de l’année 2017 a été marqué par de grandes difficultés, en particulier les mutineries au sein de l’Armée, qui ont failli mettre en péril la paix et la stabilité que nous avons eu tant de mal à reconstruire, depuis 2011. Notre objectif à présent, à travers la loi de programmation militaire, est d’accélérer l’amélioration des conditions de vie des Forces armées, de restaurer la discipline au sein de l’Armée, de la moderniser et de la transformer en une Armée véritablement républicaine, c’est-à-dire une Armée réconciliée dans ses différentes composantes ».

Et d’ajouter : « notre Armée doit être un service public, agissant pour la paix et le développement de notre cher pays ».

Sur le plan de la sécurité intérieure, Alassane Ouattara a soutenu que « les  Forces ont dû faire face à de nombreux faits de grand banditisme et de délinquance juvénile qui ont troublé la quiétude de nos populations ». Selon lui, des tensions communautaires concernant le foncier ont été enregistrées dans certaines régions dont le Cavally.

Fort heureusement, renseigne Alassane Ouattara, elles ont été efficacement gérées par le Gouvernement avec le concours des Autorités locales, des Leaders traditionnels et des Élus locaux. « Ces tensions nous ont amenés à prendre des mesures préventives nécessaires pour tous, dans la gestion des forêts et des aires protégées », a expliqué le président Ouattara.

LIRE AUSSI  Sénégal / Macky Sall fait un pari décisif : Faire de 2018 une année sociale

Comments

commentaires

Actualité africaine

SHARE TWEET PIN SHARE

About the Author

Mapote
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "« Le début de l’année 2017 a été marqué par de grandes difficultés », selon Alassane Ouattara"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher