Le répertoire numérique du Gabon mettra-t-il fin à l’anonymat sur internet ?

Ads

Partagez!

La volonté du gouvernement gabonais de créer un répertoire numérique interroge de plus en plus sur les libertés numériques individuelles.

En effet, le gouvernement planche depuis quelques mois sur une nouvelle stratégie visant officiellement à « moderniser les grands registres de l’Etat » et à mettre en place un répertoire numérique.

Mis en place par l’Agence Nationale des Infrastructures Numériques et des Fréquences, ces grands registres électroniques de l’Etat permettront d’assurer la sécurité des données de chacun. Interrogé par nos soins, les ingénieurs télécoms ont beaucoup de mal à comprendre techniquement, comment cela pourra être possible : « vont-ils obliger tous les citoyens gabonais à n’utiliser que des serveurs de données basés au Gabon ? Quelles sont les données personnelles que le gouvernement souhaite protéger et sécuriser? Ou et comment seront hébergées ces données ? »

On se demande donc ce que veut signifier exactement, « sécuriser les données des citoyens ».

Big Brother derrière tout ça ?

Selon nos confrères de Gabonreview, ces fichiers pourraient être perçus comme un moyen d’espionner ou de tenter de restreindre la liberté d’expression des internautes.

Une interprétation qui ne semble pas coller aux objectifs affichés du projet de loi. Puisqu’il s’agit en réalité de centraliser et sécuriser les données personnelles (noms, empreintes digitales etc) collectées lors de la création de carte d’identité, de passeports, de déclarations d’impôts, ou encore de créations d’entreprises. Rien avoir donc avec les internautes.

Mais en revanche, elle laisse perplexe sur les déviations que pourraient prendre cet outil. Comment ces données seront-elles utilisées? Qui pourra y avoir accès et dans quel cadre ? Les données pourront-elles être croisées ? Et avec quels registres ?

Autant de questions qui laissent perplexes. Et que les membres de l’Assemblée de Nationale devront prendre compte pour juger de ce nouveau projet de loi.

LIRE AUSSI : Zone des trois frontières entre le Cameroun, le Gabon et le Guinée-Equatoriale: Le groupe OLAM favorable à la construction d’un port sec(S’ouvre dans un nouvel onglet)

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Le répertoire numérique du Gabon mettra-t-il fin à l’anonymat sur internet ?"

Laisser un commentaire