Zone des trois frontières entre le Cameroun, le Gabon et le Guinée-Equatoriale: Le groupe OLAM favorable à la construction d’un port sec

Annonces

Partagez!

A la faveur de la réunion de concertation sur les projets intégrateurs,  entre la Commission de la CEMAC et les membres du gouvernement de la Guinée-Equatoriale, ce jeudi 12 septembre 2019, à Bata, le président de la Commission de la CEMAC, le Pr Daniel Ona Ondo, a annoncé que le groupe OLAM était favorable à la construction d’un port sec dans la zone des trois frontières entre le Cameroun, le Gabon et le Guinée-Equatoriale.

Il a expliqué que la construction des ports – secs a été identifiée comme prioritaire, abordant les sujets liés au Programme économique régional (PER).

Au regard du regain d’activité dans cette zone, Daniel Ona Ondo a présenté les avantages de ce projet qui permettra d’une part de booster les économies de la sous – région et d’autre part, d’intensifier les échanges commerciaux entre ces pays. Selon lui, la zone des trois frontières entre le Cameroun, le Gabon et le Guinée-Equatoriale semble propice pour en abriter un.

Les grands groupes à l’instar d’OLAM sont intéressés et seraient prêts à investir dans ce projet qui peut se faire sous forme de partenariat public – privé (PPP), a-t-il insisté.

Le ministre d’Etat Equato-guinéen de l’Intégration Baltazar Engonga, a salué le caractère innovant de ce projet. Aussi, a-t-il rassuré sur le grand intérêt de ce projet et donné des assurances sur le fait que les plus hautes autorités seraient saisies de cette initiative de la CEMAC.

Il a affirmé que son département ministériel saisira officiellement la Commission dans les meilleurs délais. A terme, la perspective de construction d’une zone économique spéciale s’avère cruciale pour le membre du gouvernement. Cela, au regard du potentiel économique de cette zone, signifié à plusieurs reprises par les opérateurs économiques.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire