Des leaders africains salués pour les progrès de leurs pays en matière de paludisme

Le moustique qui transmet le paludismeLe moustique qui transmet le paludisme

Annonces

Partagez!

Au moment où le continent africain connaît des progrès historiques dans sa lutte pour une Afrique sans paludisme, l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA) a récompensé huit pays africains ayant montré leur détermination et leur esprit d’innovation dans la lutte contre cette maladie.

Aujourd’hui, au 28e sommet de l’Union Africaine, les prix d’excellence 2017 de l’ALMA ont été décernés aux pays suivants :Le Botswana, le Cap-Vert, les Comores, la République Démocratique du Congo, l’Éthiopie, le Swaziland et l’Ouganda, pour leur impact sur l’incidence et la mortalité du paludisme ; Le Tchad, pour son leadership dans la lutte contre le paludisme.

« Grâce à un leadership africain fort et à de nouveaux partenariats innovants, nous réalisons des progrès sans précédent dans la lutte contre le paludisme, » a déclaré Son Excellence Idriss Déby, Président du Tchad et actuellement à la tête de l’ALMA. « Le succès de ces pays montre le puissant impact que peuvent avoir un réel engagement et un financement suffisant. »

Les prix d’excellence de l’ALMA sont décernés aux pays ayant réalisé des progrès significatifs en matière de contrôle et d’éradication du paludisme. Le Botswana, le Cap-Vert, les Comores, la République démocratique du Congo, l’Éthiopie, le Swaziland et l’Ouganda ont tous réussi à réduire de 40 % ou plus l’incidence du paludisme entre 2010 et 2015. Cette diminution substantielle du paludisme dans les trois pays à haute prévalence (RDC, Éthiopie et Ouganda) démontre ce qui peut être réalisé même dans les zones où la transmission de la maladie est élevée, dès lors qu’il y a un engagement politique, des financements adéquats et la mise en œuvre d’un contrôle des vecteurs techniquement solide et fondée sur des preuves, ainsi que d’interventions en matière de gestion de cas. Le Botswana, le Cap-Vert, les Comores et le Swaziland ont reçu pour mission de pérenniser les gains précédemment réalisés entre 2000 et 2010. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé que ces pays étaient sur la bonne voie pour éliminer le paludisme d’ici à 2020.

« Nous sommes en train de renverser la situation dans notre lutte contre le paludisme en Afrique, » a déclaré Joy Phumaphi, Secrétaire exécutive de l’ALMA. « Ces succès se retrouvent dans les pays récompensés par l’ALMA aujourd’hui. Mais nous ne devons pas relâcher nos efforts et poursuivre sur cette voie. »

La remise des prix d’excellence 2017 de l’ALMA intervient six mois après l’adoption du « Catalytic Framework » (Cadre catalytique) lors de la 27e Conférence des chefs d’État de l’Union africaine en juillet dernier.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Laisser un commentaire