Législatives au Gabon : Bruno Ben Moubamba met en garde le gouvernement

Bruno Ben Moubamba et Pierre-Claver Maganga MoussavouBruno Ben Moubamba et Pierre-Claver Maganga Moussavou

Annonces

Partagez!

Reçu en audience la semaine dernière par le vice-président de la République, le président de l’Alliance pour le changement et la restauration (ACR) a évoqué des points sensibles.

L’ancien vice-premier ministre d’Ali Bongo et président de l’Alliance pour le changement et la restauration ( ACR) a rencontré en début de ce mois le vice-président de la République, Pierre-Claver Maganga Moussavou. Au menu de cette rencontre les préparatifs des législatives de cette année.

Avec le vice président, il a évoqué des zones d’ombres concernant le scrutin. Des zones d’ombre portant sur l’enrôlement des électeurs mais aussi sur le processus électoral. A ce niveau, le président de l’ACR a indiqué qu’il est nécessaire que les élections soient transparentes pour éviter des contestations à l’avenir et surtout préserver la paix et la stabilité.

S’agissant du redécoupage électoral, Bruno Ben Moubamba pense que le sujet reste sensible et même brûlant. Parce qu’il faut préciser quand et comment ce découpage sera opérationnel. Par ailleurs, le président de l’ACR souhaite que les 143 députés qui seront élus au terme de ces législatives le soient réellement par la volonté du peuple.

Pour cela, il est important que le scrutin se déroule dans la transparence, qu’il soit juste et équilibré. Rappelons que Bruno Ben Moubamba avait été limogé du gouvernement pour manque de solidarité. Il signe ainsi son retour aux côtés de l’opposition sous les couleurs de son parti l’ACR.

LIRE AUSSI  Gabon : La méthode de Guy Nzouba Ndama

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Législatives au Gabon : Bruno Ben Moubamba met en garde le gouvernement"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher