Libye : Fayez El-Sarraj met la pression sur l’Europe

Fayez Sarraj échappe à un attentat

Ads

Partagez!

En Libye, une quarantaine de sociétés européennes sont menacées de suspension. Une mesure qui intervient après la tournée en Europe du Premier ministre Fayez El -Sarraj.

Une quarantaine de sociétés européennes, pour la plupart allemandes et françaises, sont menacées de suspension. Elles n’auraient pas renouvelé leur autorisation de poursuivre leurs activités en Libye, pour certaines depuis au moins 9 ou 10 ans. Il y a parmi ces sociétés, la pétrolière française Total et le groupe allemand Siemens.

« Sur recommandation du Premier ministre Fayez el-Sarraj », il leur est donné une rallonge de trois mois pour se mettre en conformité.

Cette décision intervient après la tournée du Premier ministre libyen en Europe en quête de soutien contre l’offensive menée depuis le 4 avril 2019 par le maréchal Khalifa Haftar pour prendre Tripoli.

Selon RFI, le dirigeant de l’Ouest n’aurait pas été satisfait de la réaction de Paris et Berlin à sa sollicitation. Du reste, il accuse la France de soutenir le maréchal Haftar, même si celle-ci s’en défend.

LIRE AUSSI Angela Merkel au Burkina : Libye et G5 Sahel au menu

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Abdoulaye TRAORE
Correspondant Africtelegraph au Burkina.

Be the first to comment on "Libye : Fayez El-Sarraj met la pression sur l’Europe"

Laisser un commentaire