Libye : Ghassan Salamé déclaré persona non grata 

ghassan Salame Réunion sur la Libye autour de MacronRéunion sur la Libye autour de Macron

Annonces

Partagez!

Ghassan Salamé n’est plus le bienvenu en Libye. De nombreux parlementaires ainsi que l’armée nationale libyenne (ANL) dirigée par le général Khalifa Haftar exigent son départ du pays. Le représentant du secrétaire général des Nations Unies est accusés de soutenir les islamistes et de diviser les libyens.

Il devait être l’homme qui allait sortir la Libye de la guerre civile. Négociateur expérimenté, il n’est plus le bien venu en Libye. Désormais, en plus du général Khalifa Haftar, d’autres responsables libyen, notamment des parlementaires veulent son départ du pays.

Ghassan Salamé « a failli à son objectif de ramener la paix en Libye »

Ghassan Salamé est accusé de soutenir les islamistes et de diviser davantage les Libyens. On lui reproche également d’avoir failli à son objectif de ramener la paix.

Pour de nombreux parlementaires, l’envoyé spécial de l’ONU a dépassé ses prérogatives. L’ancien ambassadeur de la Libye à l’Onu, Ibrahim Dabbachi s’interroge lui aussi, sur la nécessité de maintenir ce haut responsable des Nations Unies en Libye.

Salamé était la dernière carte des nations unis pour la pour la paix en Libye

La décision des parlementaires risque de poser aux Nations Unis. Il leur sera difficile de trouver un meilleur négociateur que Monsieur Salamé. Pour beaucoup, il était la carte de la dernière chance pour la paix en Libye.

LIRE AUSSI : ONU: Implication des femmes et des jeunes dans la prise de décision

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher