L’UE frappée par la réciprocité au Gabon et au Sénégal

Ads

Partagez!

Alors que la crise du COVID19 avait poussé les nations à se refermer sur eux-mêmes, l’Union Européenne a annoncé la réouverture de ses frontières à partir du 1er juillet à seulement quatre pays africains.

Une mesure qui n’a pas manqué de soulever des incompréhensions sur les critères qui ont permis d’élaborer cette liste. Cette dernière regroupe le Maroc, l’Algérie, la Tunisie et le Rwanda.

Coronavirus : L’Algérie suspend ses vols de et vers la France

Une réponse diplomatique forte et rapide du Gabon et du Sénégal

En diplomatie, la réciprocité est une discipline qui permet de garder l’équilibre dans toutes sortes de relations. C’est ainsi que moins de 24 heures après la publication de la liste des pays autorisés à pénétrer l’espace SCHENGEN, la Gabon et le Sénégal ont pris la décision d’appliquer une mesure de réciprocité. Sur les ressortissants européens.

Ainsi ces derniers ne recevront plus de visas touristiques, ou d’affaires jusqu’a nouvel ordre. C’est sur son compte Twitter que le ministre des Affaires étrangères gabonais Alain Claude Bilie By Nze a fait l’annonce.

Le Sénégal n’aura pas tardé lui aussi à prendre une mesure similaire de réciprocité.

Pas d’eau dans le gaz malgré la réciprocité

Ces mesures ne remettent cependant pas en cause les excellentes relations qu’entretiennent les deux pays africains avec l’Union Européenne.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "L’UE frappée par la réciprocité au Gabon et au Sénégal"

Laisser un commentaire