Lutte contre le terrorisme : Le Tchad, le Soudan, la Libye et le Niger forment un front commun

La lutte contre le terrorisme au TchadLa lutte contre le terrorisme au Tchad

Annonces

Partagez!

Ces pays ont signé à cet effet le 31 mai dernier à N’djamena un accord de coopération sécuritaire.

Les terroristes, les trafiquants en zone sahélienne sont désormais sous le viseur de  quatre pays. Il s’agit du Tchad, du Soudan, de la Libye et du Niger. Ces pays ont signé la semaine dernière un accord sécuritaire qui les unit dans la lutte contre le terrorisme et les autres trafics.

Cet accord autorise le partage et l’échange d’informations et de renseignements entre les pays signataires. Il accorde aussi le droit de poursuite aux forces armées et de sécurité de chaque État à traquer les criminels et les terroristes sur une distance bien déterminée à l’intérieur du territoire de l’autre.

Autrement dit, les troupe Tchadiennes, par exemple, peuvent poursuivre les terroristes sur le territoire soudanais, Nigérien, Libyen, mais sur une distance bien déterminée et vis versa avec les autres États.

L’accord sécuritaire ayant donné lieu à deux coordinations à savoir militaire d’un côté et politique de l’autre, veut que le poste de commandement au niveau militaire soit tournant entre les États.

L’accord sécuritaire passé entre ces quatre pays invite également le pouvoir judiciaire à la table. Ainsi, les autorités judiciaires des pays concernés sont appelés à signer dans un délai de deux mois des accords de coopération pour faciliter les cas d’extradition en cas de nécessité.

Il faut rappeler que cet accord sécuritaire vient en renfort aux mécanismes de lutte contre le terrorisme et le grand banditisme en zone sahélienne à l’instar de la force G5 Sahel à laquelle font d’ailleurs partie le Tchad et le Niger.

LIRE AUSSI  Une Afrique critiquée !

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*