Pour lutter contre la fièvre jaune en Afrique, l’OMS convoque une réunion d’urgence

Carnets de vaccination

Annonces

Partagez!

Le comité d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est réuni le 19 mai 2016 dans le but d’élaborer des recommandations permettant d’éradiquer l’épidémie de fièvre jaune en Afrique, notant au passage que cette maladie a déjà tué près de 300 personnes depuis fin décembre 2015.

Après le plan de lutte mis en place dernièrement pour Ebola en Afrique de l’Ouest et Zika en Amérique latine, l’OMS a convoqué hier, son comité d’urgence pour, cette fois-ci réfléchir sur des mesures à prendre contre l’épidémie de fièvre jaune en Afrique, considérée comme « urgence de santé publique de portée internationale ».

L’un des portes paroles de l’organisation, Tarik Jasarevic a expliqué que la tenue de cette rencontre a été décidée en vue de la gravité de la situation et par ailleurs, tout le monde devra être vacciné. « Les experts vont examiner la situation épidémiologique, les risques, les réponses et les recommandations temporaires», a-t-il expliqué.

La fièvre jaune transmise par le moustique Aedes aegypti, également vecteurs du virus Zika ou dengue, est une maladie hémorragique virale qui touche les régions tropicales d’Afrique et d’Amérique amazonienne. Elle n’a pas de traitement spécifique, juste des prescriptions permettant de réduire les symptômes pour le confort du patient qui peut mourir s’il n’est pas véritablement traité.

Selon l’OMS, le risque de propagation est assez élevé vers les pays voisins de l’Angola reconnu comme l’épicentre de l’épidémie qui a été détectée en décembre dernier.

L’organisation a fixé à 293, en date du 12 mai 2016, le nombre de décès dus à cette maladie, déjà 696 sont confirmés sur le total de 2.267 suspectés et enregistrés.

Elle fait également état de 41 cas confirmés en République Démocratique du Congo (RDC) parmi lesquels 2 sont locaux et le reste de provenance d’Angola. Sur la liste, l’Ouganda en compte 7, la Chine 11 et le Kenya 2.

Face à cette tueuse, la vaccination reste la principale mesure préventive sûre à coût accessible, selon l’OMS. C’est à cet effet 2,2 millions de personnes qui seront vaccinées en RDC, près de 11,7 millions de doses vaccinales ont été envoyées en Angola et 700 000 autres en Ouganda où la campagne de vaccination devrait débuter le 19 mai.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "Pour lutter contre la fièvre jaune en Afrique, l’OMS convoque une réunion d’urgence"

Laisser un commentaire