Mali : Aliou Diallo appelle à confier le processus de réconciliation nationale aux légitimités traditionnelles

Ads

Partagez!

Le Mali a organisé le 11 novembre une journée nationale pour promouvoir le rôle des légitimités traditionnelles dans le processus de réconciliation nationale. Cette initiative vise à retrouver les valeurs fondamentales de la société malienne, née de grands empires et royaumes médiévaux. Elle devrait contenter l’homme d’affaires Aliou Diallo, qui a régulièrement lancé un appel en ce sens.

Le Mali organisera, a organisé le 11 novembre prochain, la première édition de la Journée nationale des Légitimités traditionnelles. Ce premier acte se fera sous le thème central : « Place et rôle des Légitimités traditionnelles dans la réconciliation nationale, la promotion de la paix, de la cohésion sociale et la refondation de l’Etat ». A travers cet évènement, les autorités maliennes souhaitent mieux exploiter le système de gouvernance des Légitimités traditionnelles pour atteindre la cohésion sociale et le vivre-ensemble.

Maillons essentiels de la société malienne d’autrefois

Le Mali doit placer les chefs coutumiers et religieux au cœur du processus de réconciliation nationale d’autant que ces sages ont constitué le maillon essentiel des glorieux empires d’autrefois. On pense en particulier aux royaumes du Mali, Songhaï et Sosso, qui étaient organisés et gérés selon leur sagacité. Ces légitimités traditionnelles savaient maintenir les liens socioculturels et prévenir les conflits intra et intercommunautaires.

Alors que le Mali se déchire depuis plus de dix ans, le bon sens voudrait qu’on leur donne le rôle qui leur a été toujours dévolu. C’est ce que pense Aliou Diallo, président du parti ADP-Maliba. L’ex députés de Kayes a été l’un des premiers décideurs maliens à faire cette proposition. En octobre 2021, il appelait déjà « à un dialogue renforcé avec les chefs religieux et les chefs traditionnels, qui sont les représentants légitimes du peuple, pour reprendre l’ascendant moral sur les groupes armés » et retrouver la paix ainsi que la cohésion sociale.

Un programme gigantesque pour la reconstruction du Mali

En septembre 2022, dans un discours prononcé à l’occasion de la célébration de l’indépendance du Mali, il a salué le « nouveau statut accordé aux chefferies et légitimités traditionnelles » et réitéré son message. « Ces personnalités respectables peuvent jouer un rôle important dans la réconciliation et la recherche de la paix avec certains fils du pays qui ont pris les armes », a-t-il insisté. L’homme d’affaires recommande précisément de choisir une légitimité traditionnelle dans chaque cercle du Mali pour engager sans tarder un dialogue franc et sincère avec tous les maliens.

Au-delà du rassemblement des fils et filles du Mali, Aliou Diallo ambitionne de refonder le pays. Pour cela, il a préparé un ambitieux programme baptisé Plan Marshall pour le Mali. Ce plan prévoit de lancer de vastes chantiers dans tout le pays. Il s’agira de construire les infrastructures essentielles à savoir les ponts, routes, chemins de fer, écoles, universités, usines, centrales électriques et hôpitaux. Le fondateur d’Hydroma va également financer massivement l’entrepreneuriat jeune pour créer des dizaines de milliers d’emploi. Car selon lui, la guerre se nourrit avant tout de la misère et du chômage.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Laisser un commentaire