Mali : Amnesty International dénonce le comportement des forces de sécurité

Gaetan Mootoo, chercheur à Amnesty

Annonces

Partagez!

Amnesty International lance un cri du cœur au Mali. Les responsables de cet organisme international demandent aux forces de sécurité à s’abstenir lors des manifestations pacifiques.

«Le fait d’interdire systématiquement à des citoyens de manifester pour exprimer une opinion constitue une restriction injustifiée du droit à la liberté de réunion pacifique», a déclaré Gaetan Mootoo. Il est chercheur sur l’Afrique de l’Ouest à Amnesty International.

Au moins huit personnes ont été blessées par les forces de sécurité les 8 et 10 juin derniers au cours des manifestations pacifiques. Ainsi, Amnesty International lance un appel pressant à partir de ce samedi 17 juin 2017.

Pour Gaetan, «jusqu’à preuve du contraire, ces manifestations ne constituent aucune menace, et rien ne saurait justifier l’utilisation excessive de la force à l’encontre de ceux qui y participent ».

En réalité, il invité l’Etat malien à reconnaître et garantir les conditions fixées par la loi, la liberté d’aller et venir, le libre choix de la résidence, la liberté d’association, de réunion, de cortège et de manifestation. Aujourd’hui, la balle est dans le camp des autorités Maliennes.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Abonnez-vous à notre newsletter



About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher