Cemac : Le Gabon premier sur le marché des titres publics de la Beac

Ads

Partagez!

Un rapport récent de la Communauté économique et monétaire des pays d’Afrique centrale sur la politique monétaire révèle que le Gabon en est devenu le premier animateur des titres de la banque centrale en fournissant le maximum du volume des actifs.

Le Gabon est passé devant le Cameroun sur le marché des titres publics de la Beac. Il en est devenu le principal animateur. A en croire le récent rapport sur la politique monétaire de la Cemac,. Ce pays d’Afrique centrale a surclassé le Cameroun qui était le principal animateur depuis 2011.

Le rapport indique que le trésor public du Gabon a été le plus actif que des autres pays de la Cemac entre mai 2017 et mai 2018. Il est devenu le premier fournisseur des obligations du trésor assimilables (OTA) et de bons du trésor assimilables (BTA).

S’agissant des obligations du trésor assimilables (OTA) le Gabon a levé 47 milliards de francs CFA. Concernant les BTA, il a émis un volume de 455,6 milliards de francs CFA, soit 39,9%.

Le Gabon est secondé par le Tchad qui a émis aussi sur la même période 26,8 milliards de francs CFA sur les OTA et 300,8 milliards de francs CFA  au titre des BTA.

Le Cameroun qui occupe désormais la troisième place sur le marché des titres publics de la Beac a levé un volume de  214,2 milliards de francs CFA d’actifs.

Par ailleurs, le rapport note que le Gabon et le Tchad qui sont en tête de classement sur ce marché  ont effectué une année avant huit émissions qui les ont permis de mobiliser 93,2 milliards Fcfa.

Durant la même période, les trésors publics du Gabon et du Tchad ont payé leurs dettes qui s’élevaient à 1130,5 milliards Fcfa, soit 974,9 milliards au titre des BTA et 155,6 milliards sur les OTA.

LIRE AUSSI  Cemac : La Beac  accorde un crédit de 265milliards Fcfa aux banques

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Cemac : Le Gabon premier sur le marché des titres publics de la Beac"

Laisser un commentaire