Maroc : Un an de prison pour la journaliste jugée pour «avortement illégal»

Ads

Partagez!

La journaliste Hajar Raissouni, 28 ans, a été condamnée ce lundi à un an de prison ferme par le tribunal de Rabat.

La journaliste marocaine Hajar Raissouni, âgée de 28 ans et reporter du quotidien arabophone Akhbar Al-Yaoum, a été condamnée ce lundi à un an de prison ferme par le tribunal de Rabat. Elle était jugée pour «avortement illégal» et «relations sexuelles hors mariage». La journaliste avait été arrêtée le 31 août dernier à la sortie d’un cabinet médical de Rabat, et placée en détention.

Son gynécologue et son fiancé, arrêtés et jugés en même temps qu’elle, ont chacun écopé de deux ans de prison ferme. Un anesthésiste dudit cabinet médical a quant à lui été condamné à  an de prison avec sursis et une secrétaire, à huit mois avec sursis.

Des mouvements féministes et des organisations de défense des droits humains comme Amnesty international et Human Rights Watch avaient appelé à libérer la journaliste au nom du respect des libertés individuelles, au moment de son interpellation. Une pétition a été signée par 150 journalistes pour dénoncer une «campagne diffamatoire».

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Maroc : Un an de prison pour la journaliste jugée pour «avortement illégal»"

Laisser un commentaire