Mobilisation de financement climatique: Les Nations unies au chevet de cinq pays africains

Annonces

Partagez!

Un programme pour améliorer la mobilisation des fonds en faveur du climat, c’est ce que vient de lancer le Réseau international des centres financiers pour la durabilité (FC4S) du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE). Cinq pays à savoir ; la Côte d’Ivoire, l’Egypte, le Maroc, le Nigeria et le Kenya y participeront à travers leurs centres financiers. 

Selon Patrick Njoroge, le gouverneur de la Banque centrale kényane, « Il existe un appétit pour l’investissement en Afrique, compte tenu des bonnes performances en matière de retour sur investissement »

Le financement durable est encore à un niveau embryonnaire, malgré cet appétit et le dynamisme des marchés financiers locaux. La faute au manque de politiques et de cadres réglementaires clairs, à un faible engagement du secteur privé et à un manque d’information et de sensibilisation.

Evaluer l’écosystème de la finance verte afin de mettre en place des stratégies de développement de la finance durable dans chacun de ces pays grâce aux centres financiers bénéficiaires, c’est ce qui est attendu de ce programme. Aussi, il leur apportera une assistance technique sur des projets de finance verte tels que la mise en place d’un marché d’obligations vertes à Abidjan, l’activation de celui du Caire ou encore la prise en compte du caractère écologique dans les projets bancaires à Lagos.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Mobilisation de financement climatique: Les Nations unies au chevet de cinq pays africains"

Laisser un commentaire