Mondial 2018 : L’Allemagne éliminée par la Corée du Sud (0-2) dès la phase de poules

Allemagne éliminée face la Corée du SudAllemagne éliminée face la Corée du Sud

Annonces

Partagez!

C’est historique. Les champions du monde en titre allemands ont été surpris par la Corée du Sud (0-2). Ils sortent dès le premier tour de cette Coupe du monde russe. Ils ont été incapables de prendre en défaut la Corée du Sud.

Les Allemands ont été dans l’impasse. À force de trop pousser, ils se sont exposés aux contres adverses. Qui se sont avérés fatals. Plus grave, ils ont craqué dans le temps additionnel et ont vu leurs espoirs de passer en huitièmes de finale s’envoler définitivement dans le ciel de Kazan.

Derrière, les Sud-Coréens n’ont laissé que très peu d’espaces. Le gardien Cho a notamment été excellent, comme contre la Suède et face au Mexique. Ni Reus (83e), ni Kroos (84e), ni Hummels (87e), ni Brandt (90e+8) – entre autres – n’ont réussi à tromper sa vigilance. Il faut aussi dire que les Allemands n’ont pas été vraiment précis et efficaces.

À la limite du hors-jeu, Kim a d’abord ouvert le score à la suite d’un cafouillage sur un corner (90e+3). Le but a été validé par l’arbitre avec l’aide de l’assistance vidéo. Puis Son, la star de l’équipe asiatique, a tué le suspense en scorant dans une cage laissée vide par Neuer (90e+6).

Dans l’histoire de la compétition, l’Allemagne n’avait jamais perdu aux dépens d’une équipe asiatique. Les Sud-Coréens jouaient juste pour l’honneur. Ils se sont offerts les champions du monde en titre, alors qu’ils sont également éliminés d’entrée.

En effet, il leur fallait une victoire du Mexique pour qu’ils puissent espérer se qualifier. Ils ont alors gagné pour rien. Ou presque. Puisqu’ils sauvent l’honneur et terminent à la troisième place d’un groupe F indécis jusqu’au bout.

LIRE AUSSI  Mondial 2018 : le Nigeria éliminé par l’Argentine pas franchement redoutable

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Laisser un commentaire