Mouvement « gilets jaune »: L’ironie des Arabes et critiques des Africains

Partagez!

Un peu comme elle a souvent agi en Afrique et dans le monde Arabe, la France en difficulté est sur le feu de l’ironie des Arabes et critiques des Africains

De nombreux ressortissants du Maghreb et du Moyen Orient ont réagi sur la toile. Ceux-ci ironisent le sort des Français avec ce mouvement »Gilets jaunes ».

En Afrique noir, des internautes s’en moquent et demandent l’envoi d’une force d’interposition pour protéger leurs ressortissants et amener Emmanuel Macron à écouter le peuple et à respecter leurs droits.

La France va comprendre le proverbe africain qui dit « Il pleut sur tous les toits ». Et actuellement, la France brûle. Elle vit une insurrection populaire sévère semblable à celle qu’ont connu les pays arabes en 2011.

Celles-même qui ont conduit à la chute de Ben Ali en Tunisie, Hosni Moubarak en Egypte et Mohammar Kaddaffi en Lybie. La France a été en première ligne des intervenants dans tous ces pays. Il est aussi clair qu’elle a besoin de soutien des pays Africains.

D’ailleurs, les éléments des forces de sécurités français se disent eux même débordés par la grogne populaire. Certains ont même prévenu qu’ils risquent de rejoindre le mouvement insurrectionnel. Dans ces conditions il est important que l’Union Africaine se prononce ainsi que les chefs d’Etat Africains et du monde arabe alliés de la France.

 Le mouvement des « gilets jaune » au départ pacifique est devenu de plus en plus violent. Malgré les mesures d’apaisement du gouvernement, cette grogne sociale ne faiblit pas. Aujourd’hui c’est la démission du président Emmanuel Macron et de son gouvernement qu’exige le peuple.

Cette situation ressemble à celle qu’à connue l’Afrique du Nord et retient l’attention de nombreux pays particulièrement les pays arabes. Des journalistes et internautes tous du Maghreb et du Moyen Orient ironisent la France.

En Tunisie où est né le printemps arabe, les internautes raillent la France donneuse de leçons. Dans la toile, les Tunisiens proposent le savoir faire de leurs policiers à la France comme l’avait fait en son temps Michelle Alliot Marie, à l’époque ministre des Affaires étrangères.

C’était la période du printemps arabe en Tunisie où la chef de la diplomatie française de l’époque vantait l’expertise de la police française. Les internautes tunisiens suggèrent à leur tour d’envoyer leurs polices sécuriser la France.

En Algérie, de nombreux journaux en ligne comme « El Manchar » qui fait dans la satire et l’humour travestissent la déclaration du Général De Gaulle lors de la libération de Paris en 1944. Ainsi  « Paris Outragé, Paris brûlé, Paris Martyrisé, mais Paris libérée » devient « Paris outragé, Paris brûlé, Paris martyrisé mais Paris macronisé ».

Au Liban c’est le même son de cloche. Le quotidien l’Orient-Le Jour parle de l’échec de la démocratie occidentale. Tandis que certains bloggeurs saluent plutôt ce qu’ils appellent désormais « le printemps français ». Et ne manquent pas d’exprimer leur joie de voir la France en insurrection et qui brûle.

En dehors des pays arabes, c’est internaute de l’Afrique noir, tels que le Cameroun, le Gabon, où encore la Côte d’Ivoire, qui demande à leurs différents présidents d’envoyer leurs armées en France pour former une force d’interposition et protéger non seulement leurs ressortissants et mais aussi les Français et garantir les droits bafoués Emmanuel Macron.

LIRE AUSSI  France: L’Etat s’incline devant la pression des « Gilets Jaunes »

Comments

commentaires

Actualité africaine

SHARE TWEET PIN SHARE

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Mouvement « gilets jaune »: L’ironie des Arabes et critiques des Africains"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher