Gabon: du lobbying au congrés US

Annonces

Partagez!

Le cabinet de lobbying américain Nelson Mullins a été embauché par la famille Ping. Objectif, faire bouger les lignes de l’élection présidentielle aux Etat Unis. C’est Frank PING qui a signé le contrat pour le compte de son père.

Finalement la résolution qui a été proposée est bien loin des espérances de Frank PING. Le lobbying n’aura pas donné les résultats tant attendus. La résolution demande l’organisation d’élections libres et transparentes. Ce qui ne peut qu’être encouragé. Le cabinet a tout tenté auprès des parlementaires américains afin que cette résolution soit plus contraignante. Deux congressman ont répondu à l’appel mais n’ont malheureusement pas su convaincre le reste de l’assemblée. Le projet initial, proposé à la 114session du congrès des États-Unis, n’a pas été adopté.

Scandale au Congrès : des fonds illicites chinois financent le lobbying américain

Le département de justice américain ouvre une enquête sur l’origine des financements de ce cabinet. Les paiements proviendraient des fonds d’une société basée à Hong Kong. La société ne serait autre que FIEX. FIEX fait déjà l’objet d’enquêtes en France pour détournements de fonds.

A LIRE AUSSI: Corruption : l’OCLCIFF derrière Pascaline, Tomi et Ping

En vacances à Miami, Frank Ping pourrait recevoir la visite de la police. En effet, Frank Ping a signé le contrat pour le compte de son père. Cela pourrait être un élément de preuve que l’enquête utilisera afin de démontrer un lien de prête-nom avec Jean PING, notamment pour l’obtention de contrats avec la société Sinohydro. Un scandale pour le Congrès américain: des fonds illicites chinois financeraient le lobbying américain.

NelsonMullins3

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher