Niger : une vingtaine de villageois ont été tués dans la région de Diffa

Ads

Partagez!

Le Niger connaît une nouvelle fois l’horreur. Une vingtaine de villageois ont été tués cette nuit dans la région de Diffa, à l’extrême Est du pays. Un massacre perpétré dans cinq villages par le groupe Boko Haram. L’assèchement des eaux du lac Tchad aurait permis aux hommes armés d’atteindre les villages et de massacrer les habitants.    

Dans la nuit du 7 au 8 mars, les hommes armés de Boko Haram ont semé la désolation dans plusieurs villages à proximité Diffa, une région située à l’extrême Est du Niger. Une vingtaine de villageois ont été tués. Les assaillants auraient profité du tarissement des eaux du lac Tchad pour traverser à pied et commettre leurs abominations.

Situé dans le lit du lac Tchad, ce sont les villages de Lada, Assaga, Ngarwa, Fiego et Belatumbé qui ont été la cible de cette terrible attaque nocturne. D’après les informations régionales, les assassins répartis en plusieurs groupes ont traversé à pied et à cheval la rivière de la Komagodou Yobé asséchée, afin d’attaquer les cinq villages, tuer 20 habitants, et enlever une femme à Fiego. Ce massacre a traumatisé les populations et créé un vent de panique dans le village de Lada, situé à seulement 4km de la ville de Diffa. 

L’assèchement des eaux de la Komadougou Yobé pose un véritable problème de sécurité dans le pays, et plus particulièrement concernant les villages situés au bord du lac Tchad. Cette rivière forme en effet « un barrage » naturel qui sépare une partie du Niger et du Nigeria. La disparition des eaux rend donc poreuse la frontière. Ainsi, les hommes de Boko Haram peuvent la traverser à pied ou à cheval à tout moment. Seul le retour des grandes eaux en juillet prochain permettra de refermer le passage.

Face à cette attaque, le Niger a décidé de recruter un millier de jeunes soldats dans la région. Ces derniers viendront en soutien de l’armée afin de sécuriser les villages riverains de la Komadougou Yobé.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Prosper Akouegnon
Prosper possède 15 ans d'expérience dans le journalisme. Il a précedemment travaillé pour le journal le Républicain et Le Scorpion Akéklé à Lomé. Devant la montée en force de la presse en ligne et la chute des presses traditionnelles, il décide de monter le site d'information en ligne AfricTelegraph en 2015 et s'installe au Gabon.

Be the first to comment on "Niger : une vingtaine de villageois ont été tués dans la région de Diffa"

Laisser un commentaire