Nigeria : Des toilettes pour mettre fin à la défécation à l’air libre

A sign for toilets at Riyom IDP camp, housing families who escaped the violence between herders and farming communities, in Plateau State, Nigeria November 19, 2018. Picture taken November 19, 2018. REUTERS/Inusa Joshua - RC1C21610060

Ads

Partagez!

Le président Muhammadu Buhari a annoncé mercredi, la création d’une structure chargé de veiller à ce que tous les lieux publics aient des latrines accessibles d’ici à 2025.

Le Nigeria va créer des toilettes dans les lieux publics. Objectif : Mettre fin d’ici 2025 à la défécation à l’air libre, dans un pays où plus de 46 millions de personnes se soulagent dans la nature. Mercredi, le président nigérian Muhammadu Buhari a pris un décret portant création d’un «secrétariat national pour un Nigeria propre».

Celui-ci sera notamment chargé de veiller à ce que «tous les lieux publics, y compris les écoles, les hôtels, les stations-service, les lieux de culte, les marchés, les hôpitaux et les bureaux disposent de toilettes et de latrines accessibles».

Le texte demande également aux Parlements (national et locaux) de «légiférer sur la pratique de la défécation à l’air libre avec des sanctions et des peines appropriées». La poursuite de cet objectif comprend également «la construction d’installations d’assainissement», jusque-là quasiment inexistantes dans le pays le plus peuplé d’Afrique.

L’approvisionnement en eau, l’assainissement et l’hygiène au Nigeria doivent être des priorités et permettre «de réduire la prévalence élevée de maladies d’origine hydrique dans différentes régions du pays qui ont provoqué des décès évitables», indique la présidence dans un communiqué.

Le Nigeria perd 455 milliards de nairas par an, selon un rapport de la Banque mondiale sur l’impact économique d’un mauvais assainissement dû à l’utilisation de toilettes insalubres ou partagées et à la défécation à l’air libre. Cette dernière pratique représentant un tiers de ce montant. Mardi, le pays a officiellement lancé la campagne «Clean Nigeria: Use the Toilet», à l’occasion de la Journée mondiale des toilettes célébrée ce jour-là.

«En tant que nation, nous ne pouvons simplement pas supporter les coûts énormes, notamment les décès causés par des maladies évitables liées à l’eau et à l’assainissement, résultant de services WASH inadéquats. En contribuant aux efforts du gouvernement, les citoyens doivent prendre des mesures pour éviter la défécation à l’air libre», a déclaré le vice-président Yemi Osinbajo.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Laisser un commentaire