Noureddin Bongo Valentin : « Les matières premières doivent participer au développement du Gabon »

Ads

Partagez!

A l’occasion de son déplacement dans la province du Haut-Ogooué,  le coordinateur général des affaires présidentielles, Noureddin Bongo Valentin a estimé qu’il fallait encore aller plus loin pour que les matières premières participent pleinement au développement du Gabon 

Un message qui n’est pas passé inaperçu lors de la discussion avec le directeur général de Comilog, Léo Paul Batolo, samedi 19 septembre 2020à Moanda. Qu’il s’agisse en l’espèce du manganèse, ou bien du pétrole, de l’or ou du bois, ressources dont le Gabon regorge, Noureddin Bongo Ondimba a souhaité que la répartition soit plus équitable de l’exploitation tirée de ces ressources.

Du complexe métallurgique de Moanda, qui transforme le manganèse, minerai dont la province est particulièrement riche, en passant par l’usine de construction de pavés de Konda, il a loué les efforts fournis par la direction de Comilog de la politique impulsée par Libreville de la transformation sur place des matières premières, de diversification économique et d’industrialisation.

A travers cette visite de deux implantations appartenant à la Comilog, la filiale du minier français Eramet, il y a lieu de se demander si l’on sz dirige vers un rééquilibrage dans la répartition de la valeur ajoutée au profit de l’Etat gabonais dans le manganèse comme dans d’autres secteurs extractifs. C’est en tout cas, selon plusieurs analyses, le sens accordé aux propos de Noureddin Bongo Valentin

A noter que chaque année, l’exploitation des ressources gabonaises génèrent des milliers de milliards de francs CFA. Une manne qui pourrait davantage profiter à l’avenir au développement du pays et à sa population. C’est ce que beaucoup espèrent en tout cas.

LIRE aussi: Gabon : Noureddin Bongo Valentin dans une tournée dans le Haut-Ogooué.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

William Tambwe
William Tambwe, chroniqueur et éditorialiste pour Africtelegraph.

Be the first to comment on "Noureddin Bongo Valentin : « Les matières premières doivent participer au développement du Gabon »"

Laisser un commentaire