Paul Kagame : « Les ressources en eau du Bassin du Congo relient nos pays »

Paul Kagame à BrazzavillePaul Kagame à Brazzaville

Ads

Partagez!

« La signature, il y a deux ans, de l’Accord de Paris sur le Changement Climatique, a été une démonstration remarquable de l’engagement mondial en faveur d’un avenir plus durable pour nous tous ». C’est ce qu’a indiqué le président du Rwanda, Paul Kagame, en marge de  la réunion de la Commission Climatique du Bassin du Congo.

« Alors que les efforts continuent pour parvenir à la ratification universelle et à traduire l’Accord en action, le réchauffement climatique continue à affecter beaucoup de nos pays de manière négative et disproportionnée », dit-il. Pour Paul Kagame, la « Commission Climatique du Bassin du Congo et le Fonds Bleu pour le Bassin du Congo » devraient être soutenus ne fusse que parce que la préservation de l’eau de ce bassin profite à l’ensemble de la planète.

« Les ressources en eau du Bassin du Congo relient nos pays et soutiennent les moyens de subsistance de centaines de millions de personnes. Cela nous rend interdépendants à plusieurs niveaux », tient-il à préciser. Et d’ajouter : « Nous devons donc coopérer davantage dans la gestion de ces ressources partagées, afin de préserver la sécurité alimentaire, la santé publique et les opportunités économiques ».

Il invite tout le monde à ne pas perdre plus de temps dans ce travail important pour débloquer tout le potentiel socio-économique de l’Afrique. Il est aussi d’avis qu’il urge à joindre les efforts pour trouver les Fonds. « Le partenariat public-privé était nécessaire au niveau local, régional et international pour obtenir les fonds nécessaires », a-t-il argumenté.

Compte tenu de tout cela, son gouvernement est prêt à jouer son rôle. A ses côtés, il y avait la présence de plusieurs dirigeants africains, lors de cette importante réunion. On peut citer Monsieur Alpha Condé de Guinée, Monsieur Ali Bongo Ondimba du Gabon, Monsieur Macky Sall du Sénégal, Monsieur Joao Lourenco de l’Angola, Monsieur Mahammadou Issoufou du Niger et Monsieur Faustin Archange Touadera de la République centrafricaine.

Rappelons que ce sommet qui s’est tenu le 29 avril à Brazzaville, avait pour invité spécial le Roi du Maroc, Mohammed VI. Lui et les autres chefs d’Etats étaient reçus par le président Congolais Denis sassou Nguesso.

LIRE AUSSI  La région Afrique Centrale prête pour le Sommet Africités 2018

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire