Perspectives de croissance économique 2022 : le Rwanda au sommet en Afrique subsaharienne

Une vue de Kigali

Ads

Partagez!

D’après l’édition de juin des Perspectives économiques mondiales de la Banque Mondiale, le Rwanda enregistrera la croissance la plus forte en 2022, en Afrique subsaharienne, avec 6,8%. Il est suivi par la République démocratique du Congo (RDC), qui atteint tout juste 6%. Les trois plus grandes économies de la région — Afrique du Sud, Angola et Nigéria — ont respectivement des croissances moindres de 2,1%, 3,1% et 3,4%.

La Banque Mondiale vient de publier son édition de juin des Perspectives économiques mondiales. Dans ce rapport, l’institution financière indique que la croissance mondiale devrait chuter de 2,8% par rapport à 2021, pour descendre à 2,9 % en 2022. Ce rythme de croissance va perdurer jusqu’en 2023-2024, alors que la planète entière subit les conséquences de la guerre en Ukraine. Celle-ci perturbe fortement le commerce mondial. Elle s’ajoute à la pandémie du nouveau coronavirus, qui reprend vigueur dans certaines parties, comme en Chine.

Des récessions dans la plupart des régions

La Banque mondiale s’attend à une contraction de -2,9 % de l’économie d’Europe et Asie centrale cette année, avant une progression de +1,5 % en 2023. Du côté de l’Asie de l’Est et du Pacifique, elle prédit un ralentissement de 4,4 % en 2022, puis une remontée de 5,2 % l’an prochain. Pour l’Amérique latine et les Caraïbes, elle table sur un recul de 2,5% en 2022 et 1,9 % en 2023. Pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, la croissance devrait s’accélérer pour atteindre 5,3 % avant de ralentir à 3,6 % l’année prochaine. Quant à l’Asie du Sud, sa croissance marquera le pas à 6,8 % en 2022 et 5,8 % en 2023.

Une dizaine de pays entre 5 et 5,9% de croissance

Pour ce qui concerne l’Afrique subsaharienne, la Banque Mondiale prédit une croissance de 3,7 % en 2022 et 3,8 % en 2023. Avec une croissance attendue à 6,8%, le Rwanda devrait enregistrer la plus forte progression de la région en 2022 et la seconde en 2023 (7,2% derrière les 8,5% du Sénégal). Il est suivi de de la République démocratique du Congo (RDC), qui affiche un taux de 6% (+6,4% l’année suivante). Ces deux Etats trônent sur une colonne de dix pays situés entre 5% et 5,9% de croissance. Il s’agit du Bénin et de l’île Maurice (5,9%), de la Côte d’Ivoire (5,7%), de la Gambie (5,6%), du Cap-Vert, du Ghana et du Kenya (5,5%), de la Tanzanie (5,3%), du Niger (5,2%) et du Togo (5%).

Révision des perspectives en six mois

Notons que les trois plus grandes économies de l’Afrique subsaharienne, que sont l’Afrique du Sud, l’Angola et le Nigéria enregistrent respectivement 2,1%, 3,1% et 3,4% de croissance en 2022. Pour l’Afrique subsaharienne aussi, le rythme de croissance devrait perdurer jusqu’en 2023-2024 pour les mêmes raisons que ceux des autres zones. Notons que la Banque Mondiale a réduit ses prévisions de croissance mondiale pour 2022. En début d’année, elle tablait sur un taux de 4,1% pour descendre en juin à 2,9%. Elle a pris en compte les risques de stagflation à la hausse, qui font craindre une dégradation de la situation économique mondiale.

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "Perspectives de croissance économique 2022 : le Rwanda au sommet en Afrique subsaharienne"

Laisser un commentaire