Pétrole-gaz sénégalais : La Guinée-Bissau exige  sa part

José Mario Vaz, président de la Guinée BissauJosé Mario Vaz, président de la Guinée Bissau

Annonces

Partagez!

Le pétrole retrouvé au Sénégal commence déjà à susciter une polémique entre certains Etats de la sous-région. Il s’agit de la Guinée Bissau et du Sénégal. José Mario Vaz exige sa part.

Les fonctionnaires bissau-guinéens ont présenté début août, des séries de propositions, lors d’un cycle de négociations à Dakar, dans le but d’obtenir un nouvel accord sur l’exploitation conjointe des ressources pétrolières entre les deux pays voisins.  Un conflit s’est installé entre la Guinée Bissau et le Sénégal. Le gouvernement de José Mario Vaz exige sa part en réclamant 15%.

« Nous voulons un nouvel accord qui reflète les intérêts des deux pays. La Guinée-Bissau est aujourd’hui mieux préparée que par le passé pour défendre son point de vue », a dit Apolinario De Carvalho, ministre bissau-guinéen des affaires étrangères.  Il fait allusion à l’accord de 1993.

Les deux pays vont se réunir à nouveau les 27, 28 et 29 août, à Bissau. Ce sera pour évoquer un projet d’accord sur les ressources pétrolières. Une chose qui ne sera pas facile à régler.

LIRE AUSSI  Sénégal et la Guinée Bissau : Vers un partenariat frontalier

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Be the first to comment on "Pétrole-gaz sénégalais : La Guinée-Bissau exige  sa part"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher