Présidentielle 2018: Garga Haman Adji, « le chasseur de Baleine »

Annonces

Partagez!

Le candidat de l’Alliance pour la démocratie et le développement promet de lutter contre la corruption et faire du Cameroun un pays prospère, une étoile qui brille de mille feux. Il propose comme forme d’Etat le fédéralisme.

L’ex-premier ministre Garga Haman Adji est candidat à la présidentielle pour la troisième fois consécutive. Le candidat de l’Alliance pour la démocratie et le développement (ADD) du haut de 74 ans a déclaré que la démocratie ne vieillit pas et qu’il n’est pas d’une autre époque.

S’il est élu président au soir du 7 octobre, son premier combat sera la lutte contre la corruption. En sa qualité de membre de la Commission nationale anti-corruption (Conac), Garga Haman Adji promet d’éradiquer la corruption au Cameroun.

Sa stratégie va consister à dénicher les « grosses baleines » (Gros défourneurs de fonds publics). Il promet l’enfer aux prévaricateurs. Raison pour laquelle il se déclare « chasseur de baleine ». De même, Garga Haman Adji promet des reformes au niveau institutionnel.

Il pense à la séparation des trois pouvoirs à savoir Exécutif, Législatif et judiciaire. Il promet de modifier la forme de l’Etat en apportant le fédéralisme.

Il entend aussi restaurer l’autorité des chefs traditionnelle, mais aussi institutionnaliser le pouvoir informationnel qui sera chargé de la gestion objective des médias et des TIC.

Sur le plan économique, Garga Haman Adji va œuvrer pour la transformation des matières premières sur place ainsi que l’industrialisation du Cameroun.

Ceci permettra de générer des emplois. Il souhaite parachever la réconciliation entre le capital et le travail dont le rapprochement s’assimile à un jumelage ayant pour vocation d’entretenir une politique de création rationnelle et permanente des emplois.

Par ailleurs le candidat de l’ADD promet la gratuité des écoles publiques et des soins de santé. Sur la question anglophone, Garga Haman Adji pense que le fédéralisme est la solution de sortie de cette crise.

LIRE AUSSI  Présidentielle au Cameroun: Joshua Osih, le fédéraliste-binariste.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Be the first to comment on "Présidentielle 2018: Garga Haman Adji, « le chasseur de Baleine »"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*


Afficher
Cacher