Projet de statut de la commission africaine : Vers un soutien des Etats Membres

cinémaLe cinéma en Afrique

Ads

Partagez!

Les  États membres de l’Union africaine approuvent tous à l’unanimité le projet de statut de la Commission africaine de l’audiovisuelle et du cinéma (AACC).

Ils ont décidé d’apporter leur soutien. C’est pour renforcer davantage, l’industrie cinématographique en Afrique. Les ministres ont également approuvé la création du Secrétariat temporaire de l’AACC à Nairobie, au Kenya.

Les  États membres de l’Union africaine approuvent tous à l’unanimité le projet de statuts de la Commission africaine de l’audiovisuelle et du cinéma (AACC). Ils ont opté pour renforcer davantage, l’industrie cinématographique en Afrique.

L’établissement et l’approbation des statuts sont le résultat d’efforts concertés menés par le Gouvernement de la République du Kenya, la Fédération pan-africaine des cinéastes (FEPACI) actuellement hébergée par le Gouvernement kényan, la Commission de l’Union africaine (CUA) et les principaux pays producteurs de films. On peut citer entres autres, le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la République démocratique du Congo, l’Éthiopie, le Ghana, le Mali, le Nigeria, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe.

La création de l’AACC a initialement été suggérée par le Conseil exécutif de l’UA à Maputo, au Mozambique, en 2003.
L’industrie de l’audiovisuel et du cinéma représente 5 milliards $ US dans le PIB continental, employant environ 5 millions de personnes.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Mapote Gaye
Mapote Gaye journaliste Sénégalais Consultant. Formateur en communication, Marketing et Management

Laisser un commentaire