RDC : Indignation au plus haut sommet de l’Etat après une affaire de viol

pleure suite à la violencepleure suite à la violence

Annonces

Partagez!

Un seul lycéen sur sept, accusés d’agression sexuelle sur une de leur camarade de 13 ans, a été condamné à la prison par un tribunal de Kinshasa. Un verdict qui ne passe pas dans l’opinion publique.

Le verdict d’une affaire de viol passe mal auprès de l’opinion publique congolaise, jusqu’au plus haut sommet de l’Etat. En effet, sept lycéens ont été récemment jugés au tribunal de la Gombe de Kinshasa, pour un viol commis le mois dernier sur une fille de 13 ans. Celle-ci fréquente le même lycée privé qu’eux. Mais, seul un des accusés a été condamné à 5 ans de prison ferme. Un autre a écopé d’une amende de 10.000 et les cinq derniers ont été relaxés.

Pour l’accusation, l’un des lycéens a échappé à la prison parce qu’il serait le fils d’une autorité dans le pays. Le verdict a suscité l’indignation au plus haut niveau de l’administration congolaise. «Je voudrais rassurer l’opinion que notre cri d’indignation sera entendu», affirme Jeanine Mabunda, présidente de l’Assemblée nationale.

Cette dernière se dit  «scandalisée» par ce verdict. Une indignation qui pourrait favoriser la requête pour un procès en appel introduite par la partie civile.

Lire aussi RDC : Jean-Pierre Bemba revient le 23 juin

Comments

commentaires

Actualité africaine

Be the first to comment on "RDC : Indignation au plus haut sommet de l’Etat après une affaire de viol"

Laisser un commentaire