RDC : Le calendrier électoral dévoilé, l’opposition furieuse

Joseph Kabila et les électionsJoseph Kabila et les élections

Ads

Partagez!

Au Congo, la présidentielle combinée aux législatives et provinciales se tiendra le 23 décembre 2018. L’annonce a été faite dimanche à Kinshasa par la commission électorale nationale indépendante (Ceni).

Le calendrier électoral congolais est connu depuis dimanche. Annoncé par la commission électorale nationale indépendante (Ceni), il fixe les élections présidentielles, législatives et provinciales au 23 décembre 2018. Le président de la Ceni, Corneille Nangaa fait savoir que le délai de 504 jours est suffisant pour organiser ces scrutins. Ceci permettra de réunir toutes les conditions à la ténue du scrutin, dit-il.

On apprend du nouveau calendrier électoral que les résultats provisoires de la présidentielle seront connus le 30 décembre 2018, tandis que les définitifs seront publiés le 9 janvier 2019. Par ailleurs, la Ceni prévoit la prestation de serment du nouveau président de la République le 12 janvier 2019.

Mais bien avant cela, la calendrier électoral de la Ceni prévoit dans le cadre de la présidentielle l’enrôlement de la diaspora congolaise du 1 juillet au 28 septembre 2018.

La publication dudit calendrier électoral a été rendue possible grâce aux pressions américaines. Au mois d’octobre, l’ambassadrice des États-Unis aux Nations Unies mettait en garde que si les élections n’étaient pas organisées en 2018, la RDC ne devra plus bénéficier de l’appui de la communauté internationale et surtout celui des États-Unis.

Ainsi, le président Kabila restera encore au pouvoir jusqu’en 2019. D’ailleurs, les Nations Unies le soutiennent à cet effet. Seulement, cette décision n’est pas du goût de l’opposition qui rejette ce calendrier. Elle a suscité plusieurs réactions d’opposants congolais qui exigent le départ du pouvoir à la fin de cette année.

Sur le compte Twitter de l’opposant Moïse Katumbi on peut lire « Ce régime prédateur veut prolonger l’instabilité et la misère du peuple. Nous n’acceptons pas ce calendrier fantaisiste. Stop Kabila doit partir immédiatement. » A cet effet, d’autres manifestations sont prévues dans les prochains jours.

LIRE AUSSI   Congo – Kinshasa : Joseph Kabila entame une présidence à vie

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Destin Mballa
Destin Mballa, journaliste camerounais.

Laisser un commentaire