RDC : Moïse Katumbi devant la justice pour recrutement présumé de mercenaires

Moïse KatumbiMoïse Katumbi

Ads

Partagez!

Accusé par le gouvernement congolais d’avoir recruté des mercenaires, Moïse Katumbi, l’ex gouverneur de Katanga et candidat commun de l’opposition pour l’élection présidentielle prévue en décembre 2016, a été convoqué ce lundi au parquet général de Lubumbashi (katanga) pour répondre de cette accusation qu’il qualifie de « manœuvres d’intimidation initiées par le pouvoir ». L’opposant a fait appel à l’arbitrage de la communauté internationale.

Moïse Katumbi, qui est depuis quelques semaines poursuivi pour recrutement présumé de mercenaires, dit craindre sur l’impartialité de la justice congolaise devant laquelle, il a été convoqué ce matin. Il demande l’implication de la communauté internationale. Il s’est rendu au Palais de justice vers 10h00 accompagné de son épouse et de plusieurs sympathisants. Mais jusque là, rien n’a filtré du contenu de son audition.

D’après ses alliés, le richissime ex gouverneur du Katanga serait devenu pour le gouvernement congolais, « l’homme à abattre », ce qui expliquerait selon ces derniers, l’interpellation de l’homme par la justice de son pays.

Après l’arrestation le 24 avril dernier de ses quatre gardes du corps dont un Américain, lors d’une manifestation contre le pouvoir à Lubumbashi, aujourd’hui, c’est Moïse Katumbi qui est dans le viseur de la justice dont il craint des sanctions politiques arbitraires.

Il a par ailleurs demandé le soutien de la Belgique lors de ses entretiens du 7 mai dernier avec le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, parce que, « inquiet pour sa situation personnelle dans les prochains jours ».

Soutenu par une grande majorité de l’opposition, Moïse Katumbi et ses collaborateurs dénoncent des manœuvres du gouvernement visant à faire renoncer à sa candidature cet élu de l’opposition.

Les prochaines échéances électorales deviennent de moins en moins probables, car l’actuel président Joseph Kabila n’a montré jusqu’ici aucun signe qui laisse présager l’envi de quitter le pouvoir au terme de son dernier mandat constitutionnel de début décembre 2016.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "RDC : Moïse Katumbi devant la justice pour recrutement présumé de mercenaires"

Laisser un commentaire