RDC : Les prélats pour une issue pacifique et rapide à la crise avant le 19 décembre 2016

Les évêques au dialogue pour une solution pacifique

Annonces

Partagez!

La phase décisive des discussions directes entre la majorité et l’Opposition radicale a commencé mardi au Centre Inter-diocésain. Cet endroit est devenu ainsi le nouveau foyer de concentration de toutes les intelligences politiques sous la médiation des Evêques. L’objectif est de trouver une issue pacifique et rapide à la crise protéiforme en RDC. Au-delà du 19 décembre 2016, la stabilité doit régner.

Il est question pour la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) de lever les options sur de divergences dégagées. Ce, après une étude comparative établie entre les propositions des trois parties. Il y a l’Accord politique du 18 octobre et le Rapport final du conclave du Rassemblement du 4 octobre. Le cahier des charges du Front pour le Respect de la Constitution est aussi pris en compte. Il est prévu des discussions directes permettant, de lever tous les obstacles. A la fin, ils doivent signer le glas de l’embellie sous forme de la réconciliation autour d’une nouvelle feuille de route. Les acteurs trouveront également un solution de gestion consensuelle du pays, après le 19 décembre.

Il va s’en dire que l’entendement du concept ‘’Respect de la Constitution’’, doit être clarifié. Tout comme les questions concernant la séquence, au calendrier ainsi qu’au mode de financement des élections feront l’objet des discutions. A ceci, il faudrait ajouter l’autre problématique de la transition à instituer et de la nature du compromis à trouver. Sera aussi examiné, la transparence du processus, avec ses corollaires inéluctables sur la restructuration totale ou partielle de la CENI et du CSAC.

S’agit-il là, d’un deuxième dialogue dont les résolutions inhumeraient, d’un coup, l’Accord politique ? La question mérite son éclaircissement. Dans l’esprit de Joseph Kabila, les prélats étaient tenus de s’en tenir à des simples pourparlers. Un dialogue, selon lui, destiné à récupérer les piliers de l’Opposition radicale non-signataires de l’Accord politique du 18 octobre 2016.

Et, dans cette deuxième acception, la portée des résolutions en cours des négociations sous les auspices des Evêques, aurait, plutôt, une incidence visant à améliorer ledit Accord Politique du 18 octobre 2016 et non, à le renvoyer à la poubelle de l’histoire du passage de Kodjo à Kinshasa.

Comments

commentaires

Actualité africaine

About the Author

Lazard Obiang
Lazard possède 10 ans d'expérience dans le journalisme en ligne. Il s'occupe pour AfricTelegraph de l'actualité politique et économique au Cameroun, au Gabon et au Congo. Il travaille avec différentes presse en ligne au Gabon notemmant lenouveaugabon.com.

Be the first to comment on "RDC : Les prélats pour une issue pacifique et rapide à la crise avant le 19 décembre 2016"

Laisser un commentaire